Sur la route aujourd’hui, tout à tendance à se ressembler. Les autos se responsabilisent à chaque génération et deviennent de plus en plus efficientes en perdant du poids et des cm3 sur l’autel de la raison. Aussi, pour être bien dans l’air du temps, nous nous sommes aventurés dans cette jungle de 4-cylindres 1,6 l avec monstre qui se moque comme d’une guigne des émissions de CO2 : le surpuissant Dodge Ram 1500 Laramie.

 

Technique

2015 Ram 1500 5.7-liter HEMI V-8 and 8-speed automatic transmiss

Pour ce millésime 2014, le pick-up reçoit quelques nouveautés esthétiques et mécaniques car aux US, les modèles évoluent chaque année. Quand on est devant, rien n’a l’air bien nouveau et il faut sortir les loupes pour remarquer que les boucliers et les feux (qui reçoivent des LED diurnes) évoluent un petit peu. Quoi qu’il en soit, il en impose ce Ram. Déjà, son gabarit de locomotive impressionne même à l’arrêt tandis que les amateurs de chromes seront servis avec cette version Laramie (haut de gamme). Calandre, boucliers et jantes, tout y passe. Et croyez-moi, avec presque 5,90 m de long, 2,10 m de large et 2 m de haut, ça en fait de la surface chromée … Bling Bling garanti !

Côté châssis, c’est du rustique : châssis séparé, essieu arrière rigide (mais bien guidé) , 4 roues motrices non permanentes mais avec réducteur et  blocage de différentiel arrière.

Le moteur est l’avenant : le gros V8 5,7 l se contente d’un arbre à cames central (mais pourvu d’une commande variables des soupapes). Il développe 395 ch à 5 600 tr/min, pour un couple de 556 Nm. Pas de trop pour animer les 2,5 tonnes de l’engin !

 

Au volant

Ram-tableau

A l’intérieur, c’est la démesure. Par exemple, l’accoudoir central fait la largeur d’un siège. On peut tout à fait y faire une belotte. Le levier de boîte de vitesses lui, disparait au profit d’une molette – très pratique ! – sur le tableau de bord. Les sièges sont larges, confortables, chauffants et ventilés. La finition ? Nous testons un ‘Crew Cab’, équipé de places arrière. Bien que la présentation confirme les ambitions du constructeur, à savoir proposer un pickup plus luxueux que ses concurrents (et c’est le cas), tout ça reste en dessous de nos standards. Les plastiques et certains ajustements ne sont pas au niveau et déçoivent… Jusqu’à ce que l’on pousse le bouton start. Le V8 prend vie et là, vous vous prenez toute l’Amérique dans la caboche. On est loin des TDI, HDI et consorts. C’est gras, caverneux guttural. Chaque pression sur l’accélérateur fait tourner les têtes et vous occasionne un développement des zygomatiques. On dit qu’un fou-rire vaut un bon steak et bien avec ce moulin c’est le T-Bone assuré !

ram-molette

 

La nouvelle boîte 8 rapports fait des merveilles et enchaine les rapports avec rapidité et assurance. Fini l’hésitation et le pédalage dans la semoule de l’ancienne boîte 6. Le comportement est très honnête pour un engin de ce gabarit, avec des mouvements de caisse sont contenus. Le roulis est convenablement maitrisé ce qui permet d’envoyer les watts sans arrière-pensée. Et de l’assurance il en faudra pour écraser car les 395 ch sont tous là et on se retrouve rapidement à des allures répréhensibles, d’autant plus que la position en hauteur (et ce n’est pas peu dire) fausse la sensation de vitesse.

ram-descente

Côté manœuvre ça peut aller grâce à la caméra de recul bien rendue sur l’écran géant au tableau de bord. Je nuance mon propos car même avec les radars (avant/arrière) et la caméra, on ne rétrécit pas l’engin. Pour être clair, oubliez les créneaux dans moins de 7 mètres et les demi-tours 3 temps (comptez-en plutôt 10).

ram-chemin

En dehors de ça, le Ram se conduit plutôt facilement et sait même se faufiler, notamment en off-road où il s’est révèle un bon crapahuteur. Le franchissement n’est clairement pas son truc mais c’est une formidable machine à avaler la piste, quelle que soient la surface et l’allure. On peut rouler à 90/100 km/h sur piste un peu accidentée sans risquer quoi que ce soit.

Côté pratique, c’est tout simplement la panacée ou presque. Des rangements partout ! Vous pourriez limite mettre la roue de secours dans le vide poche central (sous l’accoudoir) et les animaux de compagnie dans les autres vides poches disséminés un peu partout. Tout ça c’est sans parler de la benne dans laquelle on pourrait presque loger une Twingo.

Face à la concurrence

Son principal conçurent, le Ford F150 est plus axé sur le côté pratique et off-road (surtout en version Raptor), moins sur le côté luxe et est proposé sensiblement au même tarif par les importateurs. Le prix ? 60 000 € en finition Laramie.  Les Chevrolet Silverado et GMC Sierra sont eux, beaucoup plus difficiles à trouver chez nous. Quoi qu’il en soit, par rapport aux habituels Nissan Navara, Toyota Hilux et autres Mitsubishi L200, on est totalement dans un autre monde, tant au niveau du gabarit que de la motorisation.

Pour le reste

De très subtiles retouches stylistiques, un habitacle un peu mieux fini que ses concurrents et surtout, l’arrivée de la boîte 8 rapports qui rend ce Ram plus vif et moins glouton avec une consommation moyenne d’environ 14 l/100 km. En outre, en cas de faible charge, 4 des 8 cylindres se voient désactivés. Une suspension pneumatique est disponible en option. Ce Ram nous a été prêté par Calandre, à La Teste de Buch : calandre-auto.fr.

Ram-arreiere

Texte : Jean-Baptiste Dessort

Essai Dodge Ram 1500 Laramie 2014 : Le roi de la jungle
Moteur : V8, 5 654 cm3, Puissance : 395 ch à 5 600 tr/min, Couple : 552 Nm à 4 000 tr/min Vitesse Maxi : 190 km/h (constructeur), 0 à 100 km/h : 8,9 sec (constructeur), Prix : 59 990 €, En vente : Maintenant. Malus : 0 € (carte grise camionnette)
MOTEUR80%
COMPORTEMENT60%
QUALITE & DESIGN60%
CONFORT & PRATIQUE95%
EMOTION75%
Les +
  • Moteur
  • Gueule
  • Ambiance
Les -
  • Voracité
  • Finition
  • Encombrement
74%Note Finale
Note des lecteurs: (52 Votes)
58%

5 Réponses

  1. joé

    La finition loin de nos standards européen ????? Euuuuuuh est ce que vous êtes déjà monté dans un pick-up commercialisé chez nous comme le Nissan Navara, le Ford Ranger ou encore le WV Amarok…. La finition de ce Ram est à des années lumière de ces Pick-Up. Alors certes le prix n’est pas le même car c’est de l’importation mais il ne faut pas oublier qu’aux Etats-Unis le prix est grosso-modo identique.

  2. geoduv

    Je possède ce pick-up et croyez-moi, ce véhicule est au top point de vue options, confort, équipement, motorisation …. ; équipé au GPL, en Belgique, il consomme 20L/100km mais au prix de 0,53 Eur/L ce qui revient à 10,60 Eur/100Km ;cela revient au même prix que rouler au diesel en consommant 8,5L/100Km à 1,25 Eur/L !
    Avant l’achat, j’étais allé voir la concurrence (Toyota, Ford, …) le tout en diesel; ces derniers avoisinent une conso de 12 à 14 L /100Km ; le calcul est dès lors rapidement fait!
    En Belgique ce véhicule équipé GPL est vendu 40000 Eur hors TVA ; mon fournisseur en a écoulé 160 en 2013 !

  3. Yann PLUSQUELLEC

    Cher Geoduv, pouvez-vous gentiment m’éclairer sur l’usage que l’on peut bien avoir d’un tel véhicule dans nos contrées? Il est à l’échelle des grands espaces et de la démesure américaine, mais chez nous? Il n’est ni adapté à la largeur de nos routes et nos rues, ni adapté non plus aux dimensions des emplacements de stationnement urbain, ni à nos encombrements de circulation, ni à nos simples portes de garages, ni aux rampes de nos parkings souterrains, ni…ni…etc… Êtes vous bûcheron dans la Grande Forêt Wallone ?…

Laisser un commentaire