La nouvelle Lotus « Supercharged » offre 220 chevaux et un des châssis les plus affutés du marché. La désignation S s’applique uniquement aux modèles suralimentés de la marque, et l’Elise en fait maintenant partie grâce à son bloc 1.8L.

Technique

Le nouveau bloc est d’origine Toyota, comme nous ont habitués les derniers modèles de la marque. Il dégage 1 cheval de moins que son prédécesseur mais 38 Nm de couple en plus. Sans compter que la consommation tourne désormais officiellement autour des 7,5 l/100 km et les émissions de CO2 s’élèvent à 175 g/km.
Bien que conservant son positionnement un peu « extrême », l’équipement de l’Elise s’est tout de même étoffé. Notre modèle d’essai était doté de la climatisation, du régulateur de vitesse, d’une connexion pour iPod et d’amortisseurs Bilstein.

Au volant

Déjà que le 1.6L de l’Elise de base est excellent, ce 1.8L de la version S est particulièrement savoureux. Lui n’a pas besoin d’être maintenu haut dans les tours pour révéler tout son potentiel, grâce à son couple accessible dès 4 800 tr/min et sa suralimentation. Vous serez néanmoins toujours récompensé si vous désirez pousser votre Elise S dans ses retranchements, surtout si vous avez le bon goût de le faire alors que le toit est démonté et rangé dans son logement arrière.

Le grip des pneus Yokohama Advan est incroyable et il est presque impossible de les prendre en défaut à moins de vraiment le vouloir. La direction non assistée communique bien le ressenti de la route alors que la boite manuelle six vitesses se révèle sans défaut. Les freins offrent mordant et progressivité et la répartition du poids, point fort de toutes les Elise, permet de se sentir parfaitement en confiance pour profiter de cet engin.
Bien sûr, le point négatif à toutes ces qualités est le confort, toujours sommaire. Il ne faut pas longtemps pour que vos vertèbres commencent à crier leur mécontentement et la prise iPod ne sert pas à grand-chose puisque l’on n’entendra plus rien dès 100 km/h. Tout ceci est bien sûr très secondaire au vu du plaisir distillé par cette auto.

Face à la concurrence

A 47 850€, voire un peu plus si vous désirez ajouter quelques options comme il est désormais possible de faire, l’Elise S n’est pas non plus bon marché. La Boxster 2.7L, essayée précédemment par Evo, offre une puissance supérieure pour un prix presque identique et représente une proposition plus polyvalente. Peut être que l’ennemie véritable est à chercher à l’intérieur de la même enseigne : la version S de l’Exige équipée du brillant V6 3,5L fort de 345 chevaux permet d’atteindre le 0 à 100 km/h en 4 secondes et représente la quintessence même du roadster sportif.

 

Edouard Alex

Essai : Lotus Elise S
Caractéristiques techniques Moteur : 4 cylindres suralimenté 1 798 cm3 Puissance : 220 chevaux à 6 800 tr/min Couple : 250 Nm à 4 600 tr/min CO2 : 175 g/km Boite manuelle six rapports 0 à 100 km/h en 4,6 sec. Vitesse maxi : 234 km/h Consommation mixte : 7,5 l/100km Prix : à partir de 47 850€
Moteur95%
Comportement100%
Qualité & Design80%
Confort & Pratique15%
Emotion95%
LES +
  • Rapide
  • Très équilibré
  • Très fun à conduire
LES -
  • Un peu chère
  • Absence de confort
77%Note Finale
Note des lecteurs: (19 Votes)
83%

3 Réponses

  1. Speed

    Une très bonne auto, mais j’ai une vague impression que Lotus se perd et s’embrouille de son « credo » pour cette désormais « gamme » Elise. A vouloir élargir la clientèle pour « vampiriser » la concurrence, on se retrouve avec certains choix techniques ridicules comme une prise I Pod qui rajoute du poids inutile (sur une auto dont le but est la légèreté et l’efficacité) et bien sur inutilisable vu la conception même de l’auto. Déroutant.
    Pour ce qui est de la concurrence interne, l’Exige n’est pas dans la même « galaxie » aussi bien tarifaire (bien 20 000€ plus chère) que « fonctionnelle » (pur coupé encore plus orienté perfo’ extrême contre roadster un polis plus polyvalent. C’est encore plus vrai avec la nouvelle génération!!!

  2. Christophe78

    Effectivement la prise ipod est totalement ridicule (surtout que je connais peu de proprios d’elise qui ont moins de 25 ans… donc aucun intérêt a aller les draguer avec cet accessoire inutile). Et totalement d’accord avec Speed pour le comparo avec l’Exige (totalement dans une autre galaxie, meme avant la version 345ch).
    Cet article est vraiment incomplet: pas un mot sur le poids, qui est pourtant le facteur clé de cette auto. C’est comme parlé d’un grand cru sans parler de son millésime.

  3. old-nick

    Etant passé moi-même de la version de base à la ‘S’, je trouve les commentaires assez proches de la réalité.
    Curieusement, c’est même la polyvalence que je mettrais en avant, puisqu’on peut enrouler tranquillement les virages de montagne sans avoir à jouer dans les tours… ou s’amuser sur piste.
    Pour ce qui est de la prise iPod, il faut savoir qu’elle est très utile pour pouvoir charger son iPhone pendant de longues heures quand on l’utilise avec un avertisseur de danger :-) (Wikango, etc.). On peut aussi même écouter de la musique, mais seuelement en mode promenade… et sans le pot Sport.

Laisser un commentaire