La nouvelle 125i étrenne un bloc 4 cylindres turbo qui prend la place de l’excellent six cylindres de sa prédécesseur. Est-ce que le jeu en vaut toujours la chandelle avec deux cylindres en moins ?

Ne vous laissez pas avoir : s’il y a quelques années, une appellation terminant par « 25i » sur une BMW laissait sous entendre à coup sur qu’un voluptueux six cylindres s’abritait sous le capot, il n’en est plus de même aujourd’hui ! Notre 125i abrite en effet un vaillant quatre cylindres de 218 chevaux, le même bloc que les BMW « 20i » et « 28i ». Bien que gréée de ce bloc « quatre pattes » cubant 2.0L de cylindrée, cette version 125i est la plus puissante de la gamme avant la bestiale M135i et elle nous ouvre déjà les portes de la préparation Motorsport.

Technique

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le bloc moteur est connu puisqu’il équipe déjà les séries 1, 3 et le Z4. Le travail effectué par les techniciens BMW permet à la puissance maximale d’être atteinte à 5000tr/min, une valeur relativement basse, alors que les 310 Nm de couple sont disponibles dès 1 350 tr/min jusqu’à 4 800 tr/min. Le moteur est secondé par une boite de vitesse manuelle à 6 vitesses ou l’excellente boite automatique à huit rapports. Cette dernière permet d’obtenir une consommation moyenne légèrement moindre à 6,4l/100 km au lieu de 6,6l/100 km en version manuelle.
Le pack « M-sport » inclut des suspensions au réglage plus ferme, des jantes de 18 pouces et un intérieur spécifique.

Au volant

Le moteur fait bien son travail, avec un 0 à 100 km/h atteint en 6,4 sec. et le 1000m départ arrêté avalé en 26 secondes. La réponse de l’accélérateur est franche et immédiate, mais le tout ne donne pas de frissons non plus. La sonorité du quatre cylindres n’arrive pas à la cheville du son envoutant que procurait le six cylindres qu’il remplace.

La tenue de route est sans reproche avec un train avant incisif et l’arrière qui suit toujours sans broncher, de fait que la neutralité du comportement ne laisse pas supposer que l’on est à bord d’une propulsion. De manière générale, c’est tout de même une auto extrêmement agréable à conduire, une vraie BMW quoi.

Face à la concurrence

Si vous êtes à la recherche d’une petite propulsion sportive sympa à conduire, pour un cout relativement raisonnable, alors la 125i représente une alternative crédible. Sur son chemin on retrouvera l’Astra OPC plus puissante mais moins aboutie ou la Mégane RS 2012 au châssis terriblement efficace.

Pour le reste

La motorisation 125i est disponible en France dans plusieurs niveaux de finitions, depuis la version « Lounge » à 31 150€ à la version « M Sport » à 36 300€.

Edouard Alex

Essai : BMW 125i M Sport
Caractéristiques techniques Moteur : 4 cylindres Twin Power Turbos de 1997 cm3 Puissance : 218 chevaux à 5000 tr/min Couple : 310 Nm dès 1350 tr/min CO2 : 154 g/km Boite manuelle six rapports ou automatique huit vitesses Vitesse maxi : 245 km/h 0 à 100 km/h : 6,4 sec. Consommation en utilisation mixte : 6,6l/100 km Prix : 36 300€
Moteur85%
Comportement85%
Qualité & Design85%
Confort & Pratique65%
Emotion80%
LES +
  • Performances excellentes
  • Consommation raisonnable
LES -
  • Sonorité décevante
  • Prix de certaines options
80%Note Finale
Note des lecteurs: (132 Votes)
24%

Une réponse

Laisser un commentaire