Audi a mis le V6 3.0L TDI de 313 chevaux sous le capot de son A7 Sportback. Cette motorisation twin turbo qui vient coiffer la gamme A7 en diesel, offre 650 Nm de couple tout en gardant sa consommation moyenne autour des 6,4 l/100km d’après le constructeur. Ce moteur BiTDI en fait la plus puissante des A7 si l’on excepte la S7 avec son V8 essence twin turbo, et il est offert également sur les A6 et A6 Allroad.

Technique

Si certains peuvent rester sceptiques face à un moteur diesel sur un modèle considéré comme sportif, ce bloc reste une impressionnante pièce d’ingénierie avec un rapport de plus de 100 chevaux/litre associé à son couple faramineux.

Le plus petit des deux turbos se déclenche à bas régime, avec sa plus petite surface, il subit moins d’inertie qu’un de taille normale. Tandis que le plus gros prend progressivement le relai passé 2 500 tr/min. A partir de 4 500 tr/min, le grand turbo fonctionne seul pour atteindre le pic de puissance disponible. Audi annonce un 0 à 100 km/heure atteint en 5,3 secondes et une vitesse maximale sans surprise bridée à 250 km/h.

La transmission est une automatique à huit rapports à convertisseur de couple, ce dernier étant trop important sur cette motorisation pour pouvoir être associé à la boîte à double embrayage montée en série sur les autres versions TDI et TFSI.

Au volant

Cette A7 est incroyablement rapide. C’est l’une des voitures les plus dynamiques actuellement disponible grâce à sa combinaison gagnante : couple disponible à bas régime et puissance élevée. La boîte tend à changer ses rapports à la limite et bien qu’il y ait une très légère attente entre l’action à la pédale requérant la pleine puissance et le coup de pied ressenti, une fois que la puissance arrivée, elle semble inépuisable. Cette voiture semble capable d’évoluer à des vitesses bien supérieures aux 250 km/h imposés électroniquement.

La sonorité est agréable également avec des borborygmes typiques des gros cubes et le « whoosh » du turbo à son entrée en fonction. On est plus proche de l’ambiance sonore dégagée à bord d’un ancien muscle car américain que d’une voiture s’abreuvant à la pompe jaune à la station-service. A noter que ce n’est pas un son provenant d’un quelconque artifice électronique, mais bien du moteur lui-même puisqu’il est identique à l’extérieur de la voiture.

Le reste est semblable aux autres A7 avec une voiture accrochée à la route bénéficiant d’un formidable grip, un comportement routier étrangement neutre pour un véhicule de cette taille avec le différentiel sport optionnel qui permet de répartir le couple entre les quatre roues pour une meilleure efficacité.

Face à la concurrence

La plus grande rivale est la 640D Gran Coupé. Un coupé quatre portes à la ligne proche qui est aussi propulsé par un six cylindres twin turbo. Les chiffres sont presque identiques au niveau de la puissance et du couple, mais à 72 000 €, l’Audi est 12 000€ moins cher.

 

 

Edouard Alex

Essai : Audi A7 3.0L BiTDI
Caractéristiques techniques Moteur : Six cylindres en V twin turbo 2 967 cm3 Puissance : 313 chevaux à 3 900 tr/min Couple : 650 Nm à 1 450 – 2 800 tr/min C02 : 169 g/km Boîte automatique à huit rapports Vitesse maxi : 250 km/h limitée électroniquement 0 à 100 km/h : 5,3 secondes Consommation moyenne : 6,4 l/100 km (constructeur) Prix : à partir de 72 000 €
Moteur85%
Comportement85%
Qualité & Design80%
Confort & Pratique76%
Emotion85%
LES +
  • Look
  • Incroyablement rapide
LES -
  • Prix
82%Note Finale
Note des lecteurs: (66 Votes)
42%

Laisser un commentaire