Déclinaison tout électrique basée sur la R8, l’Audi e-tron entame ses séances de tests routiers. C’est en Allemagne qu’ont été pris les premiers clichés d’un prototype d’Audi e-tron en développement. On y retrouve les proportions légèrement différentes à celles d’une R8, et l’absence d’entrées d’air. Autant à l’avant que sur les flancs du prototype.
Un modèle de série tout électrique issu du concept e-tron est en effet attendu pour fin 2012. Il est donc temps pour Audi de mettre au point son avenir. Car le futur ne se fera pas sans l’électrique, et ce modèle sera sans doute le premier d’une lignée. Toute comme Mercedes avec sa SLS zéro émission, Audi a fait le choix du 100 % électrique. Il se traduit ici par un ensemble de moteurs, un pour chaque roue, pouvant être gérés indépendamment pour diriger le couple dans le but d’optimiser l’agilité. On avait – sur le concept – un total de 313 ch et 680 Nm (en sortie des moteurs). De quoi annoncer un 0 à 100 km/h en 4,8 sec pour une masse totale de 1600 kg, dont 473 de batteries. Respectable. Mais le modèle de série sera cependant quelque peu différent du concept ; absence de carbone, structure spaceframe spécifique. Quant aux valeurs de puissance, elles pourraient évoluer. Ce sur quoi Audi se concentre tourne probablement autour des questions d’autonomie et de recharge, toujours une vraie contrainte. Le concept e-tron annonçait 240 km et 6 à 8 heures sur prise électrique standard. Audi a donc comme ses petits camarades de quoi s’arracher quelques cheveux avant 2012. 1000 exemplaires seront alors commercialisés pour un prix encore vague, proche de celui d’une R8 V8.

Ci-dessous, un prototype d’Audi e-tron en parade aux 24H du Mans 2010.
En robe de R8 ‘normale’, mais sans sortie d’échappement.

Laisser un commentaire