Le préparateur allemand ABT nous avait déjà concocté de belles préparations au salon de Genève, telles qu’une RS6 gonflée et un RS Q3 survitaminé. Fort de son expérience en DTM, championnat allemand de voitures de tourisme, le préparateur réédite avec cette fois-ci, le vaisseau amiral de la marque aux anneaux.

Avec 2 065 kg à vide, l’Audi souffre de son embonpoint sur route escarpée, mais peu importe, son terrain de jeu est prioritairement la voie rapide et l’autobahn. ABT a su tirer le meilleur du V8 4.0 TFSI. Le moteur délivre désormais 640 ch et 780 Nm, il grimpe de quelques 120 ch et 130 N. Le préparateur a relevé la vitesse maxi à 280 km/h, toujours insuffisant pour espérer jouer avec une 911, un Cayman à la rigueur. Quant au 0 à 100 km/h, ABT n’a pas révélé de chiffres, doivent-ils être validés avant ? Toujours est-il que la S8 d’origine l’effectue en 4,1 sec, il est donc probable que le préparateur planche sur un chrono inférieur à 4 secondes.

La préparation touche aussi à l’esthétique de la voiture, et c’est ici que l’on choisit son camp, ça colle ou ça colle pas. La voiture s’équipe d’une ligne en inox toujours avec les 4 sorties d’échappement, la sonorité du V8 est plus libérée ainsi. Les jantes noires sont en 21 pouces et leur dessin ne fait pas dans la discrétion. Le nouveau système de suspension (ABT Level Control) permet d’abaisser la garde au sol de 25 mm, le comportement en conduite sportive doit en être amélioré, tant mieux donc. En résumé, ABT nous propose une version proche de ce que pourrait être la RS8 si elle était sortie un jour, certes, un poil moins radicalisée.

ABT_S8_640HP_002

ABT_S8_640HP_003

ABT_S8_640HP_004

ABT_S8_640HP_008

ABT_S8_640HP_007

ABT_S8_640HP_006

Source : ABT Sportsline

Laisser un commentaire