C‘est désormais le nouveau visage de Lexus. Une grille de calandre béante aux angles vifs qui n’est d’ailleurs pas sans s’attirer certaines railleries sur la toile. Même la paisible CT 200h y a désormais droit. Celle toutefois qui accentue, exagère encore cet élément distinctif vient tout juste d’être dévoilée à Tokyo. Un modèle qui dès l’an prochain, tentera de tailler des croupières à la BMW Série 4.

Présenté au 43ème Salon de Tokyo dans sa livrée finale, le coupé RC de Lexus n’est en réalité qu’une version coupé de la sage berline IS. Seulement ‘RC’ pour un coupé qui se veut dynamique, c’est plus vendeur. Les motorisations présentées officiellement sont au nombre de deux et présentent des niveaux de puissance intéressants. La RC 350 se dote d’un bloc V6 3.5 essence atmosphérique à double injection capable de 318 ch à 6 400 Nm et 380 Nm à 4 800 tr/min. Il s’accouple à une boîte automatique à 8 rapports avec palettes au volant dérivée de celle de la berline IS F. Une transmission censée changer de rapport en 0,2 sec en mode ‘manuel’ et couplée au seul train arrière. Le poids de l’auto ou ses performances n’ont pas été annoncés, mais la RC 350 aura fort à faire face à une 435i de 306 ch et 400 Nm.
Lexus propose ensuite une version hybride RC 300h alliant un 4-cylindres 2.5 de 178 ch et 221 Nm à un moteur électrique de 143 ch et 300 Nm. Un système ici accouplé à une boîte à variation continue. Attention cependant, ces deux motorisations seront précisément celles proposées au Japon. Les caractéristiques européennes seront elles détaillées ultérieurement (on devrait notamment avoir droit à des versions intégrales).

Reposant sur des jantes de 19′, le coupé de 4,70 m de long pour 1,84 m de large doté à l’avant d’une double triangulation et à l’arrière, d’un essieu multibras, présente une silhouette séduisante un peu gâchée toutefois par des éléments ostentatoires. La grille de calandre en particulier, mais aussi les ouïes latérales postérieures situées en arrière des roues motrices. Plus large (3 cm) et basse (3,5 cm) que la berline IS, le coupé présente aussi un empattement plus court de 7 cm, ce qui augure une dynamique châssis plus incisive. Enfin, sans savoir s’il reprendra le V8 5.0 (423 ch et 505 Nm) de l’IS F, il est annoncé le développement d’une version ‘Fuji’ très musclée de ce nouveau coupé, histoire sans doute d’aller titiller la future M4, ses 430 ch et plus de 500 Nm. La M4 sera cependant difficile à battre sur un point : la balance (elle annonce moins de 1 500 kg), alors que la berline IS F pèse non moins de 1 700 kg.
Affaire à suivre…

4 Réponses

Laisser un commentaire