Comment ? Quoi ? Hein ? Le stratosphérique coupé japonais 2+2 se déclinerait-il à l’avenir dans une fumeuse et fumante version super transporteur ? Non, rassurez-vous et rassurons-nous. Alors s’agit-il d’un poisson d’avril décalé dans le temps ? Non, perdu. Il est davantage question d’une préparation artisanale pour le moins cocasse et surprenante. D’autres diront de manière plus laconique : vilaine, tout simplement.

Qu’on se rassure il ne s’agit pas d’une véritable Nissan GT-R transfigurée pour se dévoiler sous les traits de ce corbillard ultime puisque l’auto n’est en effet qu’un modeste break Nissan Stagea affublé d’une face avant de GT-R.

La petite histoire ne précise pas le comment du pourquoi de la transformation. Pas de données techniques non plus même si la présence ici du V6 3.8 l biturbo semble illusoire tout comme celle du reste de la transmission intégrale. Cette étrange réalisation nous provient du Portugal. Insolite. Dingue. Bref, un faux break de chasse ou pour partir en chasse…

Source : Carscoop.

8 Réponses

  1. Speed

    « Un modeste break Nissan Stagea »???
    Il me semble qu’au Japon des des Stagea on existé sur base de R 33 et R 34 GT-R?
    Alors pourquoi pas un « one off » ubique sur base de GT-R pour celui là. Puis vous dites vilain, a

  2. Speed

    « Un modeste break Nissan Stagea »???
    Il me semble qu’au Japon des des Stagea on existé sur base de R 33 et R 34 GT-R?
    Alors pourquoi pas un « one off » ubique sur base de GT-R pour celui là. Puis vous dites vilain, aimez pas les RS4, RS6 de chez Audi?
    Moi l’idée de ces breaks de chasse supersonique m’as toujours amusé. J’aime l’idée de pouvoir mouvoir toute une famille et sa garde robe dans une super GT pouvant emmener ce petit monde à allure super sonique. Ou l’utilitaire de la semaine qui se mue en pistarde pour la papa (ou pas que) le week end venu.

  3. Julien

    Je me rappelle que l’idée avait déjà été utilisée il y a quelques années et présentée sur un salon tuning au Japon. Mais bon, l’arrière reste trop typé Stagea.

  4. Rallyefan

    +1 avec Speed L’idée est original et sympa mais je trouve l’arrière assez vilain et antinomique avec l’avant Des Stagea 260RS ont existé au Japon avec le bloc 6-en-ligne RB26 de la R33, une transmission intégrale et près de 310 ch

  5. Japman

    J’aime bien !
    Et au pays du soleil levan les breaks sont toujours de la partie !
    Rappelez vous du break sur base d’Evo IX ! Jolie piège à gogo .
    Et l’idée d’une GTR break ne date pas d’hier sur l’archipel !
    Premiers souvenir sur une base de R33!
    Aller Mr Gone donnez nous la suite !

Laisser un commentaire