Qu’y a t-il de plus cool qu’une berline sportive capable de plaire aux écolos ? Un break sportif capable de plaire aux écolos ! Et c’est exactement ce que propose Fisker à Francfort.

Après une longue et pénible période de maturation faite de retards et d’effets d’annonce, la Fisker Karma arrive enfin sur le marché Français. Ce qui signifie qu’il est l’heure pour le constructeur californien de se tourner vers l’avenir et les déclinaisons de sa berline hybride.

On connaissait déjà le coupé-cabriolet Karma S, voilà que débarque dans la gamme Fisker le type de carrosserie le plus cool qui soit, le break.

Baptisé Fisker Surf, cette version à hayon de la Karma devrait reprendre la même partie technique que la berline, à savoir un système électrique de 403 chevaux et 1 300 Nm dont les batteries sont alimentées au besoin par un 4 cylindres essence. Une solution permettant d’annoncer 5,9 sec pour franchir la barre des 100 km/h et un peu plus de 200 km/h en vitesse maximale tout en conservant une consommation moyenne de 2,4 l/100 km et des rejets de 83 g/km de CO2. La Surf devrait gagner quelques grammes et quelques dixièmes de litres, mais elle y ajoute l’espace pour des sacs de golf ou pour prêter main forte lors d’un déménagement. Comme c’est souvent le cas chez Fisker, quelques détails restent à peaufiner sur cette version de ‘pré-pré’-série (le lancement global est prévu en 2013), mais la proposition s’avère plus que séduisante.

Mais Francfort a également été l’occasion pour Fisker d’annoncer un nouveau partenariat pour la future berline compacte premium baptisée ‘Projet Nina’. En effet, en lieu et place du bloc GM Ecoboost de la Karma, c’est un 4 cylindres turbo d’origine BMW qui aura la charge d’alimenter les batteries.

Malgré des débuts chaotiques, il semble donc que Fisker aille aujourd’hui dans une excellente direction.

Laisser un commentaire