Une page se tourne… Adieu le V10 5.2 partagé avec Lamborghini ! Comme on le constatera ultérieurement en détaillant les autres nouveautés que présentera Audi au salon de Francfort, la nouvelle génération de la S8 abat la carte du downsizing en adoptant un V8 biturbo 4.0 TFSI. De quoi malgré tout ne pas trahir aux performances du porte-drapeau des S qu’est cette super berline grand luxe.

C’est donc dans sa variante la plus musclée que va officier sous le capot de la S8 le V8 biturbo 4.0 TFSI, bloc jumelé à une boîte Tiptronic à huit rapports. Il génère une puissance de 520 ch et 650 Nm de couple constant entre 1 700 tr/mn et 5 500 tr/mn. Le sprint de 0 à 100 km/h demande 4,2 s pour une vitesse de pointe classique et bloquée par l’électronique à 250 km/h.  Par rapport à l’ancien V10 5.2, la consommation moyenne en cycle mixte chute de manière très conséquente s’établissant à 10,2 l/100 km contre anciennement 13,2 l/100 km. Soit pour faire plus simple une baisse de 23 % malgré une puissance en hausse de 70 ch et un poids standard de 1 975 kg.

Révélateur mais à mettre également en lien avec la présence de plusieurs facteurs expliquant cette conso comme Start & Stop, récupération d’énergie au freinage et coupure de quatre cylindres.

Sur le plan du comportement, l’Audi S8 adopte une suspension pneumatique adaptative spécialement  à amortissement variable qui peut donc travailler sur la hauteur de la carrosserie entre trois niveaux. En complément citons la transmission intégrale Quattro mariant « différentiel central autobloquant et différentiel sport sur l’essieu arrière distribuant le couple entre les deux roues postérieures« , précise Audi. Bon, on ne s’attardera pas sur le style de l’auto dans la plus pure ligne des ultimes autos d’Ingolstadt…

Pêle-mêle, parmi les autres données de l’Audi S8 citons une monte en 265/40, des jantes de 20 pouces, des disques de freins ventilés de 400 mm à l’avant et 365 mm à l’arrière, l’ESP avec un mode sport, la traditionnelle calandre Singleframe ton gris platine avec ses huit doubles barres couvertes de chrome, des touches d’alu sur les prises d’air latérales, une ligne d’échappement composée de deux sorties ovales en finition chromée, le système Bang & Olufsen Advanced Sound fort de 19 HP et 1400 watts ou encore un intérieur spécifique, une liste d’équipements pléthorique, un inédit système de stationnement avec caméra 360 degrés, etc, etc, etc.

Le lancement de l’Audi S8 se fera au printemps prochain. A suivre à Francfort. Mais aussi à l’avenir du côté de Bentley et la Continental GT où ce même bloc V8 biturbo devrait encore offrir davantage d’agrément mécanique…

Laisser un commentaire