En 2012 chez Lotus, on annonce du nouveau pour les ‘anciennes’. Seront revus les modèles Elise et Exige. À cette occasion – on en parlait il y a quelques jours – le coupé Exige devrait gagner quelques centimètres dans toutes les directions et pourrait bien accueillir un 6-cylindres, en plus de voir son habitacle évoluer vers une meilleure qualité de finition. Plus de raffinement, comme une douce évolution vers la ‘nouvelle ère’. Il y en a toutefois une autre qui devrait connaître un restylage en 2012. L’Evora.

La berlinette à moteur V6 devrait elle aussi progresser sensiblement côté qualité perçue. C’est du moins le souhait de Dany Bahar, patron de la marque. Et comme on le laissait déjà entendre il y a de cela plusieurs mois, avec ce remaniement pourraient surgir de nouvelles versions de l’Evora.

Eh bien, bingo, en voilà sans doute un avant-goût. La marque britannique signale aujourd’hui qu’elle présentera dans quelques jours à Pebble Beach un dérivé routier de la compétitrice Evora GTE engagée en Le Mans Series. Il ne s’agit pour le moment que d’un prototype, mais on ne doute guère de son utilité, celle d’annoncer un futur modèle plus hardcore de l’Evora.

Ce serait même souhaitable. Si l’Exige venait réellement à employer le V6 3.5 d’origine Toyota, que resterait-il alors à l’Evora ?… Venons-en donc à cette Evora GTE Road Car. D’une part, elle arbore une carrosserie doucement inspirée du modèle de course : splitter avant proéminent, jantes ultra-légères à écrou central façon GT3 RS, aileron arrière plus imposant. D’autre part, elle chausse ici des Pirelli P-Zero Corsa, s’équipe d’une boîte manuelle à commande séquentielle et surtout, voit son V6 prendre de la hauteur.

Ci-dessous, la Lotus Evora GTE, la vraie.

En effet, Lotus annonce un bloc ‘race-developed’ produisant cette fois-ci un maximum de 420 ch. Cela devient sérieux. Ce sont 70 de plus que l’Evora S. En revanche et contrairement à cette dernière, il ne devrait pas s’agir d’une version suralimentée (on en saura plus après Pebble Beach). Pour rappel, le bloc de la GTE, la vraie, ne cube plus 3.5 mais 4.0 litres, qu’il reste atmosphérique, et qu’une fois revu par Cosworth il atteint quant à lui un maximum de 470 ch. Le bloc de l’Evora GTE Road Car en serait donc potentiellement une version dégonflée, moins… libérée. Après la GT3 RS 4.0, aurait-on la GTE Road Car 4.0 ? Quand Dany Bahar dit qu’il veut concurrencer Porsche et Ferrari, il y va.

Enfin, Lotus ne précise pas si à cette occasion l’Evora aura subi un régime. Ça ne lui ferait pas de mal. (La GTE des pistes en est à 1 245 kg, contre 1 437 kg pour une Evora S des routes.) Pour l’heure, les informations concernant ce concept GTE Road Car s’arrêtent donc là. Le Concours d’Élégance de Pebble Beach lors duquel ce prototype fera sa grande première, se déroulera le weekend du 21 août. On devrait avoir l’occasion d’en reparler.

De la piste à la route pour la GTE ?…

Laisser un commentaire