Pour cette nouvelle saison de Top Gear, c’est Richard Hammond qui a tiré au sort l’essai de la redoutable Lamborghini Aventador. Le malheureux… Le test s’est bien sûr déroulé sur le Top Gear Track, alors qu’on peut s’attendre à une pluie de louanges visant la nouvelle venue. Oui, mais…

La supercar Lamborghini possède en effet une structure ultra-rigide (coque en carbone), une nouvelle boîte de vitesse ultra-rapide, et – comme de coutume – un V12 6.5 atmosphérique ultra-puissant. 700 ch et 690 Nm réparties sur quatre roues ; quoique surtout deux. Sans surprise, Hammond se dit époustouflé par les capacités et performances de l’animal, oui mais…

Oui mais il se souvient de ces grosses Lamborghini à moteur V12 central, depuis la Miura, comme étant des taureaux difficiles à dompter, (pardon mesdames) des voitures d’hommes. Il en fallait… du courage, pour oser les affronter. Or, à l’image de certains commentaires visant la MP4-12C, cette Aventador lui apparaît un peu trop civilisée. À aucun moment elle n’aura essayé de le tuer, dira-t-il d’un air déçu.

Toutefois et face au chrono, le résultat est là : aux mains du Stig, l’Aventador se révèle redoutable. Par rapport à une Murciélago SV de 670 ch, elle tourne autour du Top Gear Track 2,5 sec plus vite, devant une Bugatti Veyron Super Sport, juste derrière la nouvelle MP4-12C.

Rien que pour les images et le son, voici donc l’épisode en question :

Laisser un commentaire