Dans un temps canon, la nouvelle série limitée de Mégane Renault Sport, Mégane R.S. Trophy, vient de signer le nouveau chrono de référence dans la catégorie des véhicules traction de série sur la boucle nord du Nürburgring surpassant au passage des véhicules propulsion beaucoup plus puissants. Après les mots, la vidéo de la performance !Le 23 juin 2008, Renault Sport établissait le record  du tour de la Nordschleife en 8’17’’ avec Mégane R26.R. Elle montrait qu’un véhicule de série traction avant pouvait surclasser en performance pure des véhicules de l’élite de marques spécialistes et de préparateurs.

Le 17 juin 2011, la Mégane R.S. Trophy vient d’abaisser ce chrono de quelques 10 secondes confirmant, si besoin était, le talent de Renault Sport dans la mise au point de véhicules du genre. Avant de vous livrer la vidéo du record, voici le sentiment de Laurent Hurgon, pilote metteur au point chez Renault Sport : « La Nordschleife est un tracé mythique et unique par sa longueur, sa technicité, sa conception très différentes d’un circuit classique. Il est très varié, avec du sinueux, du rapide voire très rapide et du lent. Des virages comme « le Karusell » ou « Pflanzgarten » par exemple, sollicitent énormément la voiture et le pilote. Mégane R.S. Trophy se montre très à l’aise et rassurante sur ce terrain intransigeant. Le différentiel à glissement limité permet d’accélérer très franchement en sortie de courbe sans générer de sous-virage. Le tarage spécifique du châssis Cup, les amortisseurs, les sièges Recaro, la puissance moteur de 265 ch – avec beaucoup de couple disponible dans la zone 2 500 à 5 000 tr/min – ainsi que la monte pneumatique 235 35 R19 Bridgestone RE 050A permettent de bien ressentir tout le potentiel de la voiture et de l’exploiter, en entrée et en sortie de courbe notamment. Les freins de Mégane R.S sont aussi très endurants. C’est ce qui m’a permis d’aller chercher ce temps sur ce circuit qui demande une certaine humilité« . Sur ce, place à l’action !

[youtube id= »http://www.youtube.com/v/5SAiFlzrO-A?version=3&hl=fr_FR » width= »600″ height= »350″]

5 Réponses

  1. BoB

    Joli, mais on voit que les pneus certes sport (Bridg’ RE50A) souffrent le martyr dans chaque virages, avec des hurlements d’agonie. Ce qui fait batailler le pilote au volant dans certain virages avec du tangage généré par des flans de pneus pas asez durs à mon sens!!! D’ailleurs je me demande ce que le pilote (qui en est pas un à part entière : ingénieur et de développement) aurai avec les mêmes semi-slicks que la R26-R.
    Car les Bridg’ sont de pas mauvais pneus sportifs , mais pas non plus des références sur le marchés. Avec des Michelin PS2 ou Pirelli PZéro l’expérience aurai pu être intéressante.
    Par contre il faut reconnaitre à Dieppe le boulot impressionnant sur le châssis de cette Mégane RS 3 retravaillé (voir la standard, on à pas son chrono, mais il est peut aussi meilleur que celui de la R26-R) car on pensait la R26-R meilleure RS de l’histoire et celle-ci la bat à plats de coutures avec des pneux « presque » normaux et sans rigidification excessive (pas de demi arceau cage, d’ailleurs ça manquerai car sur le tour on entend pas mal de bruit de mobilier pas vraiment rassurant), d’allégement drastique (les passagers arrières ont sauvés leurs places), etc. Par contre on voit que l’ensemble souffre et que le petit bémol que je mettrai c’est un bruit moteur trop étouffé à la réalité. On voit ce qui se passe aux mouvements de caisse contre braquage et hurlements de pneus. Des bruits de plastiques aussi agaçants pendant la vidéo!!!

  2. maxspeed

    Et il y va pas de main morte sur le train avant, le pilote. Avec un peu moins de sous-virage et de vibreurs chevauchés il aurait peut-être pu grapiller quelques dixièmes.

Laisser un commentaire