L’une des stars de cette 81ème édition du Salon de Genève, la très attendue Pagani Huayra. L’obsession d’Horacio Pagani pour le souci du détail prend ici tout son sens. On connait déjà toutes les caractéristiques de cette Huayra : V12 6.0 AMG biturbo inédit de 700 ch à 6 300 tr/min et 900 Nm dès 2 500 tr/min, coque en carbo-titane, poids totale de 1 390 kg, transmission manuelle robotisée à 7 rapports ou encore, aérodynamique active. Mais à la voir de près, c’est toujours la finition, le détail de chaque détail qui rend une Pagani si spectaculaire. À ne pas manquer si vous faites un tour au Salon ; on pourrait l’admirer pendant des heures.
Pour les premiers détails techniques, par ici, tandis qu’un dossier complet consacré à l’Huayra sera publié dans le prochain numéro de votre magazine préféré, evo 58.
On rappellera que cette quasi-oeuvre d’art pour sa qualité de réalisation devrait également défier le chrono et quelques lois de la physique. En ligne droite, de 0 à 100 km/h en 3,3 sec à peine ou jusqu’à 378 km/h, ou en courbe grâce à ses quatre spoilers rétractables indépendamment et en continu. Du grand art contre plus d’1 million de nos euros. On attend encore le montant exact de la – très, très – douloureuse.

Laisser un commentaire