Nouvelle aspiration nous venant tout droit du jeune patron de Lotus, Dany Bahar : produire des moteurs Lotus pour la flopée de nouvelles Lotus. Il est vrai que Lotus Engineering a sans aucun doute les compétences pour ce genre de mission, mais l’homme souhaiterait implanter ces blocs maisons sous le capot des modèles présentés au Mondial de Paris 2010, et attendus entre 2012 et 2015. En particulier sous le capot de l’Esprit, qu’on annonce pour fin 2012… Ainsi, en plus de demander à ses équipes de développer cinq modèles en même temps, il faudrait également concevoir plusieurs moteurs inédits dans des délais particulièrement sérés. Ça n’est pas gagné.

Dévoilée en septembre 2010 à Paris, la future Esprit annonçait avoir un V8 5.0 à compresseur développant jusqu’à 620 ch. En fait un bloc d’origine Toyota, que l’on retrouve en configuration atmosphérique sous le capot de la Lexus IS-F. Un moteur signé Toyota, ce qui a priori pourrait froisser quelques clients potentiels… Alors que dans le même temps, Lotus veut maintenant jouer dans la cour des grands avec Porsche Aston Martin ou Ferrari qui eux, ont leurs propres motorisations de standing. De plus, l’étonnant V10 de la LFA est justement réservée… à la LFA. Ainsi, Dany Bahar aimerait que Lotus produise ses propres moteurs. Comme cela avait été le cas avec l’Esprit V8 notamment. Et si on peut douter d’une telle manœuvre étant donné les délais très courts, on pourra noter que le bloc V8 de l’Esprit des années 90 avait été développé en très peu de temps, à peine plus de deux ans. Alors, pourquoi pas… Cela dit, Dany Bahar aimerait également un V6 maison pour motoriser la future Elan puis d’autres modèles.
On ne va donc certainement pas chômer chez Lotus dans les mois à venir. Cependant, la décision de produire ces mécaniques Lotus à 6 et 8 cylindres n’a pas encore été prise. Elle le sera vraisemblablement fin janvier 2011. Dany Bahar affirme que les finances seront la clé du problème.

Laisser un commentaire