Malgré un tarif à sept chiffres, Aston Martin a déjà écoulé 60 des 77 exemplaires de sa supercar. Celle qui s’annonce déjà comme l’auto ayant le moteur atmosphérique le plus puissant du monde – un V12 7.3 litres de 765 ch et 747 Nm – est également une affaire qui roule. Quoique les 77 exemplaires vendus près d’1,7 million d’euros l’unité ne permettront peut-être pas à Aston de gagner beaucoup d’argent, étant donné les sommes engagées dans son développement. Mais de ne pas trop en perdre. La One-77 fera davantage office de vitrine du savoir-faire Aston Martin à travers le monde.
D’ailleurs, après avoir vendu 60 exemplaires et pour écouler les 17 restants, Aston Martin a entamé un petit périple autour du continent asiatique. Singapour, Hong Kong, la Chine ou le Japon sont au programme afin de dénicher les derniers acheteurs de la supercar. Petit rappel, avec ses 765 ch et 747 Nm pour une masse d’environ 1 500 kg et sans turbo ni compresseur, elle annonce un 0 à 100 km/h d’environ 3,5 sec alors qu’a déjà été enregistré une vitesse de pointe de 354 km/h (le modèle de série pourrait quant à lui être ’limité’ un peu en-deçà, à 340 km/h).
Une crise, où ça, certains des hôtes d’Aston Martin durant son petit périple asiatique connaissent une croissance de presque deux chiffres. Les 17 exemplaires devraient donc trouver preneurs sans difficulté, en cette période de Noël. On fête Noël en Chine ?… Dommage, pourtant une belle idée cadeau. A noter que la moitié des acheteurs de la One-77 a déjà commandé en sus une Aston Martin iQ, pardon, une Cygnet. Se côtoieront alors dans le garage le meilleur et, le comique.
La production de la supercar Aston Martin, fabriquée aux petits soins et à la main, débutera en 2011. Les premiers à avoir commandé seront les premiers servis, et les premiers à jubiler, sans doute.

Laisser un commentaire