Avec seulement deux véhicules au sein de sa gamme, Lamborghini aurait sérieusement l’intention d’en rajouter un troisième. Dans cette affaire, on a récemment parlé de rumeurs à propos d’un SUV de luxe signé Lamborghini, qui pourrait prendre la suite spirituelle du LM002, en plus dynamique. Autre possibilité, celle d’une berline ou coupé quatre portes suggéré par le concept Estoque de 2008. Eh bien, parmi ces deux types de véhicule potentiels, Stephan Winkelmann, patron de la marque, a déclaré sans détour sa grande préférence pour la seconde solution. Un coupé quatre portes, quatre places.
Le patron a précisé que Lamborghini à l’opportunité de s’étendre au-delà du marché des supercars. Et que lors de sa présentation, le concept Estoque a finalement eu un accueil plutôt favorable. Pour Winkelmann, le SUV n’est pas une voie vers laquelle il faut se diriger. Amen (espérons que le grand patron du groupe VW ne le détournera pas de cette idée lumineuse). D’autant qu’à l’heure où Lamborghini prône le light (cf. Sesto Elemento), un SUV serait assez mal venu.
Non, Winkelmann estime qu’il y a bien plus d’opportunité pour Lamborghini dans le domaine du véhicule quatre portes. Un modèle qui pourrait être de conquête, amenant certains clients à acheter leur ‘première’ Lamborghini. Et lorsque chatouillé sur l’idée qu’une berline-coupé serait un choix judicieux pour attaquer le marché chinois, friand des berlines et limousines, Winkelmann répond que ces marchés, nouveaux ou pas, ne doivent en rien affecter les valeurs de la marque : « d’autres constructeurs doivent ajuster leurs produits pour ce genre de marchés, mais les marques de prestige sont tout l’opposé. Le client veut l’original, non quelque chose d’adapté pour lui. Il veut donc une Lamborghini, exactement celle qui serait vendue en Italie. » On doit avouer que ce genre de discours à tendance à nous plaire. Take that Porsche!, un cousin.
On peut donc estimer qu’un coupé quatre portes, quatre places, dérivé du concept Estoque sera – dans un futur proche – le troisième modèle signé des hommes de Sant’Agata.

Laisser un commentaire