Mazda n’a pas l’intention d’abandonner le moteur rotatif. Seul constructeur à être encore séduit par cette solution, la firme d’Hiroshima ne souhaite pas lâcher l’affaire. Il y aura un rotatif dans la gamme, une motorisation iconique pour la marque. Une nouvelle génération de rotatif est en ce moment en développement (Renesis 16X) et devrait débarquer sous le capot d’un nouveau coupé, qui pourrait prendre le nom de RX-9. Un modèle vraisemblablement inspiré plus volontiers de la RX-7 (photos ci-dessous) disparue à la fin des années 1990 (début des années 2000 au japon), davantage que de la RX-8 (écartée du marché européen en 2010). Pour une configuration plus classique de coupé deux portes.
Une RX-9 qui partagerait une part de ses composants avec la future et quatrième génération de MX-5 (attendue pour 2012). Ainsi que son attrait pour la légèreté. Le coupé RX-9 pourrait en effet n’avoir qu’une masse de 1 250 kg environ, tandis que sa puissance atteindrait 300 ch au moins.
Une puissance en provenance de ce nouveau bloc rotatif, toujours birotor mais de cylindrée supérieure à celle du moteur de la RX-8. Il pourrait être soutenu par un compresseur électrique lui offrant plus de couple, notamment à bas régime (un gros point faible des précédents moteurs birotors). On l’attend également plus efficient que le rotatif qu’il remplace (qui s’est d’ailleurs fait évincer pour ses mauvais résultats dans ce domaine). Avec ça, on aimerait retrouver l’excellent équilibre de la RX-8. Quant au design, il pourrait s’inspirer du concept Shinari préfigurant le futur langage stylistique de la marque.
Sa sortie n’est pas encore annoncée. On attend les détails officiels. Mais le développement de ce nouveau rotatif a connu quelques retards, les ingénieurs Mazda souhaitant que les performances de ce bloc soient parfaitement raccord avec leurs exigences.

Laisser un commentaire