On attendait celle qui pourrait bien devenir la plus exclusive des Ferrari, avant l’arrivée d’une nouvelle supercar. La version découvrable de la 599 – ou devrait-on dire 599 GTO – sera présente au Mondial de Paris 2010. Un exemplaire à ne pas manquer si vous faites un saut Porte de Versailles.
On nous l’avait annoncée à coups de rumeurs. Elle fut ensuite présentée en douce à Pebble Beach en août 2010, suite à quoi quelques détails avaient pu être divulgués. On la verra maintenant ‘pour de vrai’ au Mondial. Nos vœux auraient-ils été exaucés. L’occasion de découvrir ses caractéristiques ainsi que sa carrosserie soufflant les 80 bougies du studio Pininfarina.
Son nom : Ferrari SA Aperta. A ne pas confondre avec une autre déclinaison découvrable de la 599, le « one-off » P540 Superfast Aperta, autrement plus doré et à vrai dire, bien moins séduisant. Ferrari SA Aperta, un nom qui ne reprend pas le terme 599, démontrant s’il le fallait son exclusivité.
Comme nous l’avions renseigné il y a peu, cette extrême découvrable issue de la 599 embarquera la mécanique diabolique de la récente 599 GTO. Le V12 6.0 en a donc tous les raffinements (réduction des frictions internes, vilebrequin de la XX, admission de type course, collecteur d’échappement inédit 6-1,…) pour un résultat explosif : 670 ch à 8 250 tr/min et 620 Nm à 6 500 tr/min.
La belle italienne s’habille de rouge, chausse de nouvelles jantes et enlève le haut. Pour permettre à ce roadster de conserver la même masse que le coupé 599 (1 690 kg), il n’a pas été installé de capote triple épaisseur à ouverture automatisée, encore moins de toit rigide rétractable façon California. Ferrari a ici opté pour une simple toile de secours, à la manière d’une Bugatti Grand Sport. Cela annonce son caractère ultra-sportif et permettra par là d’économiser de nombreux kilos bien mal placés. Cette architecture a permis aux ingénieurs de conserver de petits montants arrière, ainsi que les très jolies dérives qui les composent, ces arches qui font tant partie de son charme. On pourrait sans doute continuer comme cela la revue de détails mais on attendra le Mondial pour en connaître tous les secrets. A noter qu’exclusive, l’Aperta (signifiant ‘ouverte’ en italien) le sera jusqu’au nombre d’exemplaires produits : 80, pas un de plus. Ferrari demeure encore discret sur ses tarifs, mais elle pourrait bien doubler la 599 GTO sur ce terrain, si ce n’est sur piste.
Dans la catégorie cheval cabré découvrable, cette SA Aperta fera, c’est sûr, bien davantage fureur que la dodue 911 Speedster. Magnifique !

Laisser un commentaire