Réservé aux rappeurs adeptes du combo jantes larges/champagne/bieutches, tout comme aux gangsters ayant pignon sur rue, le CL65 préparé par Anderson Germany ne fait pas dans la dentelle. Certes le CL65 AMG n’a jamais eu besoin d’aucun préparateur pour jouer les gros bras, mais il peut tout de même se montrer élégant et voluptueux. Ici, la volupté s’est envolée avec la discrétion du modèle d’origine.
Carrosserie noire mate intégrale, vitrage arrière opaque teinté de noir, joncs chromés ou calandre peints en noir et enfin, jantes de 22’’ tout aussi nuancées. Voilà pour la présentation extérieure. L’intérieur pourrait alors suivre cette sombre tendance mais en tirant la portière, la sellerie tirant elle sur l’orange saute aux yeux du gangsta. Effectivement, le penchant voluptueux d’une Mercedes s’est un peu évaporé. Cela dit, le client est seul à choisir un tel habitacle.
Sous le capot, le monstrueux V12 n’a pas non plus été épargné, sa préparation étant malgré tout plus modérée que le reste. Une électronique moteur retravaillée, de nouveaux filtres à air et un échappement revu permettent aux 6.0 litres de développer jusqu’à 670 ch, non plus 612. Histoire de défier la cavalerie d’une SL65 Black Series autrement plus légère mais cela dit, pas beaucoup plus discrète.
Bref, après avoir touché à la Gallardo Balboni, le préparateur allemand s’est attaqué à l’une de ses compatriotes. En revanche les clients eux, viendront sans doute de régions un chouïa plus à l’est.

Laisser un commentaire