Toyota prévoit la production d’un petit coupé propulsion, plus accessible que la FT-86, dès 2012. Une bonne nouvelle. Mais avant tout, un véhicule qui lors de sa sortie comme de son développement, sonnera comme un hommage rendu au responsable des essais de la marque.
En juin 2010, Hiromu Naruse, 67 ans, fidèle du constructeur japonais depuis 1967, est mort la passion de l’automobile entre les mains. Lors d’un parcours sur une route avoisinant le Nürburgring, la Lexus LFA ‘Special Edition’ qu’il testait a percuté de front une BMW Série 3 venant en sens inverse, elle aussi conduite par une équipe d’essayeurs. Les deux passagers de la BMW s’en sont sortis indemnes, Hiromu Naruse n’ayant pas eu cette chance. Le ‘vieil’ homme était toujours à la tête du département des essais de Toyota. Particulièrement lié aux projets de véhicules sportifs, il prenait encore part aux essais lui-même, sans doute animé par une passion dévorante.
Il avait un projet en tête ; concevoir un petit coupé propulsion accessible, plus encore que la FT-86. En début d’année 2010, à l’occasion du salon de Tokyo, il avait même présenté un concept sur ce principe avec ses compères du team Gazoo Racing. Une Toyota Aygo mue par ses roues arrière baptisée Gazoo Racing Master of Nürburgring (GRMN, photos). Maintenant que l’homme n’est plus de ce monde, le projet pouvait sembler orphelin. Mais Toyota a décidé de le mener à bien, quoi qu’il arrive, comme un hommage rendu à son illustre essayeur.
Il est ainsi prévu pour 2012 la sortie d’un petit coupé basé sur la plate-forme de la Toyota Aygo, et inspiré du concept GRMN. Un moteur avant relié aux roues arrière, ça n’est donc pas le retour de la MR. Il pourrait récupérer une motorisation 1.5 et une suspension arrière à double triangle d’origine Daihatsu, tandis qu’on annonce une masse inférieure à une tonne. Son prix devrait bien sûr se situer clairement en-dessous de celui d’une ‘FT-86’. Une petite puce, agile et économique, comme on sait les faire au pays du soleil levant. Une belle idée qu’avait eue Hiromu Naruse, parfaitement dans l’air du temps.
Après avoir observé une minute de silence en l’honneur du maître japonais disparu, emporté par sa passion, espérons que cet hommage roulant puisse voir le jour jusque dans nos contrées.

Basé sur l’Aygo, le modèle de série ne devrait pas ressembler à ce concept mais s’en inspirer.

Laisser un commentaire