Force tranquille, raffinement, exclusivité et surtout, performance. Alpina prend votre BMW et vous la rend plus délicieuse encore. S’il y a un sorcier aussi respectueux de la mécanique allemande que respectable, c’est bien Alpina.
De leur côté, les produits BMW se renouvellent. Et dans leur sillage, Alpina guette. Il n’a d’ailleurs pas manqué l’arrivée de la toute fraîche Série 5, F10. Sans surprise donc, le petit constructeur annonce la venue sous peu de sa propre interprétation de ce qu’est l’efficacité germanique. Une nouvelle fois baptisée B5, la bête ajoute à son petit nom un ‘Bi-Turbo’. Ce qui met un peu la puce à l’oreille.
Alpina ne laisse encore filtrer que peu de détails. Quoique tout de même ce joli dessin. Mais avec une telle dénomination et la présence au catalogue Alpina d’une toute récente B7 Bi-Turbo (Série 7), on ne prend pas trop de risques à supposer un fort lien génétique entre ces deux B Bi-Turbo. Deux beaux bébés. Car phénomène déjà survenu, Alpina décline une motorisation identique sur plusieurs de ses modèles ; Série 5, 6 ou 7. C’était le cas il y a encore peu, avec celle que cette B5 Bi-Turbo (F10) va remplacer. La B5 S (E60, ci-dessous) avait un V8 à compresseur de 530 ch et 725 Nm, qu’elle partageait notamment avec la Série 6 ‘B6 S’.
Ainsi entre elles, les Alpina sont partageuses. Et la grande B7 Bi-Turbo pourrait bien prêter à sa nouvelle petite soeur son V8. Ce moteur n’est autre que le nouveau V8 4.4 biturbo BMW. Celui des X5 et X6 M, mais dans une version dégonflée de 500 ch et 700 Nm. Alpina a pour éthique de ne pas trop devancer son fournisseur officiel.
Il est cependant très probable de retrouver cette mécanique sous le capot de cette B5 Bi-Turbo. Dans une configuration équivalente : 500 ch, 700 Nm à peu de chose près.
Mais chose nouvelle, cette B5 Bi-Turbo aurait alors la même mécanique que le fleuron de la gamme Série 5, la M. Car la M5 F10 aura également ce V8 4.4 biturbo (avec dit-on, quelque 580 à 600 ch…). Ce serait alors un inédit pour Alpina qui jusqu’alors avait pour habitude de ne pas trop empiéter sur les plates-bandes de BMW. N’ayant droit qu’aux mécaniques de ‘seconde main’. Lorsque la M5 (E60) avait un beau V10, la B5 se contentait d’un V8. Quand la M3 a un gros V8, la B3 est en au 6-cylindres… Ici, la B5 Bi-Turbo viendrait en concurrence directe de la M5, équipée du même moteur, avant même que celle-ci ne sorte.
Bref, un choix alternatif des plus intéressants et sans doute moins cher que l’originale. On attendra tout de même d’avoir tous les détails à son sujet pour s’incliner à son passage. Une chose est sûre. Malgré une cavalerie inférieure, la B5 aura pour elle comme de tradition une absence totale de bride. Les 300 km/h ne seront donc sans doute qu’une petite formalité. Petite formalité, gröSSe plaisir.
Alpina annonce que sa B5 qui aura à coup sûr deux turbos sera présentée lors du concours d’élégance de Pebble Beach 2010 du mois d’août, en Californie.

Mise à jour : à suivre, premières images de la B5 Bi-Turbo.





Laisser un commentaire