C’est bientôt l’été, et certaines vont tenter le topless. Ce sera le cas de la belle Ferrari 599 GTB Fiorano qui se montrera pour la première fois sans toit (si l’on excepte le ‘one-offP540 Superfast Aptera) lors du concours d’élégance de Pebble, en Californie ce mois d’août 2010.
Luca di Montezemolo, patron de Ferrari, l’a confirmé. Il a pour ce modèle employé le terme de roadster, son appellation définitive étant encore inconnue. Et ce ne sera pas Superamerica. Un nom qui nous renvoie en 2005 avec la déclinaison découvrable de la 575 (photos ci-dessous). Celle-ci était équipée d’un ingénieux système permettant de préserver la ligne de l’auto. Ce mécanisme aura même inspiré la bien plus modeste Wind de Renault. Et la comparaison s’arrête là. Un système qui faisait simplement pivoter autour d’un axe le toit en verre de la 575M Superamerica (qui avait 25 ch de plus que la 575M pour un total de 540 ch, afin de compenser la légère prise de poids). Il n’est d’ailleurs pas dit quel sera le mécanisme du roadster 599. Inspiré de ce dernier, ou de celui de la California ?
Ce qui est sûr, c’est que de cette Superamerica, la 599 découvrable reprendra le caractère limité. Seule une petite série sera produite dans les ateliers Ferrari. Un nouveau modèle au grand air qui sera bientôt rejoint par le spider 458 Italia, prévu pour 2011. Et une nouvelle déclinaison de la 599 (remplacée en 2012), aux côtés des GTB Fiorano, HGTE, GTO, ou même XX.
Ferrari n’en finit jamais de titiller l’intérêt des clients, fidèles ou potentiels.

Laisser un commentaire