Il est de certains endroits sur terre où on peut apprécier certaines concentrations d’autos hors du commun. On pense notamment à Monaco ou quartiers ultra chics des plus grandes mégapoles. Du côté de Dubaï, on n’est pas en reste. Loin de là…

Un vidéaste a ainsi tourné ces quelques images lors d’un rassemblement récemment orchestré à Dubaï.

Ou quand le plus cher s’aligne à côté du plus exclusif. Quand le plus rare côtoie le plus surpuissant.

Bienvenue dans la démesure de Dubaï où croiser une Ferrari, une Lamborghini, une Bugatti, une Porsche et une McLaren (liste loin d’être exhaustive qu’on peut compléter avec tous les constructeurs premium) doit être aussi commun que chez nous être pare-chocs contre pare-chocs avec une citadine grise mazoutée…

Source : 4WheelsofLux.

2 Réponses

  1. Speed

    « Bienvenue dans la démesure de Dubaï où croiser une Ferrari, une Lamborghini, une Bugatti, une Porsche et une McLaren (liste loin d’être exhaustive qu’on peut compléter avec tous les constructeurs premium) doit être aussi commun que chez nous être pare-chocs contre pare-chocs avec une citadine grise mazoutée… »

    Pas forcement d’accord avec la fin de votre analyse et votre conclusion. Primo le véhicule le plus courent là-bas, des reportages que j’en ai vu, je ni suis jamais allé, est le Toyota Hilux blanc. Logique dans une partie du monde avec de grandes zones désertiques sablonneuses et ou les routes (quand elles existent) ne sont pas forcement en top état ou entretenues régulièrement. Sans revenir sur notre histoire de canalisations.
    Par ailleurs si on croise plus facilement des supercars rare et exotiques qu’en Europe, c’est toute de même dans des endroits prolixes à ce genre d’engin (beaux quartiers réservés de certaines villes, abords de circuits, rassemblements, etc) un peu comme en Europe.
    Après le ratio-ce joue sur nombres de véhicules en circulation là-bas et nombre de « raretés » vendus là-bas et là cette région du monde est devant car le trafic auto est largement moins dense que dans les « vieux » pays industrialisé et de plus en plus de grosses fortunes s’y créent ou y arrivent. On ne parlera d’ailleurs pas de comment tourne leur économie et que l’esclavage fait vivre le système ainsi que le « racket » d’état organiser aux profits des locaux sure les entreprises étrangères qui se créent là-bas. Un peu comme en Chine, ils ont cela en commun. Ça doit être le lot de beaucoup d’état de non droit. Quelques expatriés de la première heure peuvent en parler longuement!!!

Laisser un commentaire