Sur que ce concept va faire causer… C’est en marge du GP de F1 à Singapour que Caterham dévoile celle qui se présente sous le nom de AeroSeven Concept.Un drôle de barquette deux places au look mi futuriste mi néo-rétro.

Autant le préciser d’emblée, ce concept là n’est pas là pour faire de la figuration puisque pose les jalons du prochain modèle de route attendu pour l’année prochaine. Cette AeroSeven Concept (rien à voir avec Morgan) reprend la philosophie de la marque en combinant les maximes light et right.

Reposant sur la plateforme de la Seven CSR et bénéficiant de l’expertise emmagasinée en F1, cette auto est animée par le 4 cylindres 2.0 l atmo de 240 ch à 8 500 tr/min et 200 Nm (d’origine Ford) déjà présent sur la Seven 485.

Sa carrosserie est en fibre de carbone et le poids n’est pas précisé… Caterham oblige, il ne devrait pas excéder les 600 à 650 kg. On sait en revanche que le 0 à 100 km/h est mangé en 4 s (le rapport poids/puissance sera forcément royal). Pour un comportement optimal et une agilité irréprochable, on note aussi une suspension avant type F1, de nouveaux amortisseurs , des ressorts et des barres anti-roulis inédits.

Un ABS de type compétition est paramétrable. Enfin, rappelons le : ce concept est la première pierre d’un modèle route qui sera lancé l’année prochaine. Client ?

Source et images : Caterham.

4 Réponses

  1. Rom

    Je trouve ça rigolo, fun mais pas vraiment joli. Dans l’ensemble oui, mais la grande bouche à l’avant gâche tout et fait lourde. Dommage, puisque la même en plus petit aurait été superbe. Vous en pensez quoi vous?

  2. Billy Budd

    Moi, je la trouve très intéressante esthétiquement. Complètement atypique, à la fois rétro et bien Caterham avec son cockpit sur les roues arrière et un capot avant looooong comme on n’en fait plus, sa ligne surbaissée à l’extrême, ses arceaux prohéminents, et sa calandre jaune préservée, tout le génome est bien présent. Mais aussi vraiment modernisée avec la carrosserie intégrant les roues (tout en restant très » aérée ») et qui métamorphose son look, ses phares et feux à leds qui sont un vrai plus en termes d’agressivité visuelle, et, trouvaille géniale, cette énorme bouche béante qui dévore la calandre traditionnelle. Du jamais vu, ces 2 bouches imbriquées, sauf erreur, et qui permet de concilier parfaitement et de manière originale le côté rétro traditionnel avec un modernisme indiscutable. Chapeau le bureau de design! Le seul truc qui me laisse un peu dubitatif, c’est ce reflet bleuté sur le flanc dans la vue de 3/4 arrière, et qu’on ne voit pas sur les autres photos. J’espère qu’il n’est dû qu’à l’éclairage des prises de vues, et qu’il n’existe pas en vrai, parcequ’il n’apporte rien.

Laisser un commentaire