Porsche + berline + mazout : équation insoluble ? Non : Panamera diesel. Cette dernière (15 % des ventes totales de la Panamera) se dévoilera dans une version plus puissante à l’occasion du salon de Francfort.

Jusqu’ici cantonnée à 250 ch, la Porsche Panamera diesel va gagner quelques canassons. Ainsi le V6 3.0 l d’origine Audi (entre marques cousines du même groupe, on s’entraide) affiche 300 ch (+ 50 ch) à 4000 tr/min quand  le couple a également été augmenté de 100 Nm à 650 Nm à un régime moteur compris entre 1750 tr/min et 2500 tr/min.

Plus puissante, elle est forcément plus véloce : comptez 6 s (contre 6,8 s) pour passer de 0 à 100 km/h et 259 km/h en pointe (contre 244 km/h). Et tout ceci pour ? En théorie 6,4 l/100 km à 169 g/km de CO2. Quant au moteur, il bénéficie d’un traitement en profondeur (vilebrequins, pistons et bielles ou nouveau turbo refroidi par eau, pression de suralimentation plus élevée à 3 bars contre 2,5 bars).

Cette version se veut aussi plus affutée et améliorée au niveau châssis. Elle gagne de série le Porsche Torque Vectoring Plus ( PTV + alias répartiteur de couple), des barres anti-roulis plus épaisses ou de nouveaux réglages de suspension. Elle sera présentée à Francfort et remplacera la version de 250 ch au catalogue. Les tarifs allemands sont déjà connus : 85.300 €.

Source et images : Porsche.

Une réponse

Laisser un commentaire