Alors que le petit artisan allemand né en 2005 semblait vouloir élargir sa gamme suite à la présentation en 2011 à Genève de la Tornante, une auto dessinée par Touring, Gumpert se retrouve de nouveau dans l’impasse. Financièrement indépendant (les bons rapports entretenus avec Audi s’en tiennent à l’emprunt de mécaniques de série), le constructeur fait de nouveau face au manque de ressources, les faibles ventes en étant la cause première.

Déjà annoncée insolvable l’an dernier, l’entreprise semblait avoir trouvé un investisseur prêt à mettre des billes dans l’affaire. Seulement, celui-ci s’est retiré, laissant Gumpert au bord de la faillite et sa vingtaine d’employés sans travail. Toujours en Allemagne, Artega a d’ailleurs subi le même sort l’an dernier tandis que Wiesmann ne se porte guère mieux.

Toutefois, les administrateurs au sein de Gumpert ne désespèrent pas et ne cessent aujourd’hui (et ce depuis deux ans) d’essayer de charmer le marché chinois. Cependant la Tornante n’a jamais été présentée sous autre forme qu’une maquette non motorisée, grandeur nature, tandis que l’Apollo demeure un délire d’ingénieurs ultra-performant, mais particulièrement disgracieux, malcommode, et dépourvu de mécanique aussi radicale que le présage son look de navette spéciale. Moins hardcore, la Tornante (ci-dessous) pourrait donc s’avérer un modèle plus accessible et séduisant susceptible d’atteindre des niveaux de ventes suffisants en vue d’une rentabilité. Malheureusement, tout comme celui de la marque, son avenir s’avère parfaitement incertain.

 

6 Réponses

  1. Rallyefan

    La Tornante ressemble vraiment à la Veyron vue de profil ou de l’arrière
    Sinon pourquoi Gumpert ne lancerait pas une version surpuissante de l’Apollo en greffant 2 turbos au V8 Audi ils doivent bien pouvoir en sortir au moins 900 ch afin de se battre aux côtés des Huayra ou Agera et aussi de l’engager en GT3 afin d’avoir une plus grande présence surtout que les championnats GT sont plutôt en vogue en ce moment avec beaucoup de constructeurs comme McLaren, Mercedes-Benz, Ferrari, Porsche, Lamborghini, SRT, Aston Martin, Audi, BMW, Nissan, Chevrolet et dernièrement Bentley surtout que l’Apollo est déjà très proche d’une voiture de piste
    Quant à Wiesmann j’ai aussi vu qu’ils étaient au bord du rouleau eux aussi

      • Rallyefan

        C’est vrai j’ai confondu avec celui de la R8 qui est le même mais atmosphérique 650 ch en atmosphérique ça aurait été fort Je pensais qu’ils devraient se servir de ces deux turbocompresseurs pour gonfler la puissance afin de concurrencer Koenisegg par exemple

  2. Speed

    Pour avoir approché ces superbes autos à mon sens, de très très près que ce soit sur les moquettes de salons internationaux mais aussi au bord de la piste lors de Track Days, je ne voit pas ce que vous voulez dire par « dépourvu de mécanique aussi radicale que le présage son look de navette spéciale »? Car avec des niveaux de puissance de 600, 700 et 800 ch, je me demande ce qu’il vous faut de plus? Vous dites déjà vous même que cette auto est déjà presque inconduisible sur route (comme pas mal de supercar de conception « ancienne » (une 15 aine d’année) et/ou dérivant de la course (ex les anciennes version « road legal » des GT1 de la grande époque, 911 GT1, CLK-GTR, Saleen S7, Maserati MC 12, etc)!!!
    @ Rallyefan, L’Apollo (et la Tornante pour peu qu’elle existe un jour) sont déjà turbocompressés, et même doublement à partir de l’ancien V8 4l Audi!!!
    De ce que je me rappelle de Genève l’an dernier ou il y a deux ans la Tornante semblait vouloir proposer un système hybride (c’est dans l’air du temps), pas idiot en vue d’essayer de « booster » les ventes en évitant de ce faire « assassiner » de taxes pour les éventuels futurs acquéreurs dans les dites grandes démocraties européennes!!!
    Ce serai un vrai coup dur personnel si la marque disparaissait (j’avais eu un très bon contact avec le « représentant » de la marque présent au salon de Lyon en 2007).
    Celà nous montre aussi qu’il est dur de survire pour un « artisan » (au sens noble) du terme dans une économie aujourd’hui normativo-sécuritaire,spéculative et mondiale. Même au pays du dit miracle économique, l’Allemagne!!! Quid de Melkus, Artega et peut bientôt Wiesmann et Gumpert???

  3. Billy Budd

    Je pense que quand on veut jouer dans la cour des Veyron, Zonda, Huayra ou autres Koenigsegg, on s’attaque à forte partie, la concurrence est très relevée. La clientèle a l’embarras du choix dans le superlatif. Et si on ne propose pas d’emblée quelque chose du même niveau, tant mécanique que technique et esthétique, ben on se plante. Tout simplement. Chez Gumpert, comme il est dit dans l’article, l’Appollo est une horreur sur 4 roues, et à supposer que sa beauté soit intérieure, sa gueule ne donne vraiment pas envie d’aller la chercher… Alors, si la Tornante a manifestement (un peu) plus d’atouts physiques, elle n’en reste pas moins bien en dessous des standards de la catégorie. Elle fait quand même très « Panzerdivision », et elle a toute la grâce d’un fourgon blindé… Chez Gumpert, ils ont (avaient?…) surtout besoin d’un bon designer… Ils n’ont pas compris qu’il ne suffit pas d’une bonne base pour faire une bonne voiture qui se vende.

  4. CAVALLINO RAMPANTE

    Mais c’est normal qu’ils soient sur le bord de la faillite, elles ne ressemblent à rien ces voitures, elles sont horrible, meme niveau moteur, c’est trop facile prendre un moteur et lui monté 2 turbos pour développer 900 cv, tout le monde sait le faire . J’éspère que toutes ces marques qui construisent des voitures sportives improvisées, disparaissent toutes.
    Forza Ferrari

Laisser un commentaire