Le constructeur de Zuffenhausen avait quasiment provoqué une crise, déclenché les passions, enflammé les forums, navré les Porschistes les plus intransigeants (conservateurs diront certains)… C’était en 2002 avec le lancement de son premier SUV, le fameux Cayenne (l’histoire bégayait avec la Panamera). Depuis de l’eau a coulé sous les ponts quand on parle du Cayenne…

… Et le coup d’essai, qu’on apprécie ou pas le massif bestiau, s’est transformé en coup de maître. En deux générations et onze années de carrière, le Porsche Cayenne vient d’atteindre le cap des 500 000 exemplaires produits au sein de l’usine de Leipzig.

Cet exemplaire un Cayenne V8 S Diesel dans sa livrée blanche  a été remis à son propriétaire autrichien lors d’une cérémonie. Au départ 70 unités étaient quotidiennement produites. Aujourd’hui, le volume se chiffre à 350 exemplaires par jour.

Au cours de la dernière année plus de 83 000 véhicules auront été produits pour des clients de plus de 125 pays. Nul besoin de préciser que le Cayenne est aujourd’hui, et depuis de longs mois déjà, la Porsche la plus vendue. Un Cayenne qui a permis à Porsche d’élargir copieusement sa traditionnelle clientèle et engranger des fonds pour développer des modèles plus en phase avec la marque comme la 918 Spyder…

Source et image : Porsche.

6 Réponses

  1. Japman

    C bien a ce rytme pour nos enfants une Porsche ca sera un gros 4×4 diesel , alors que pour nous c une 911 essence.
    Ne serai ce pas ce qu’ont appel un conflit de génération 😉

  2. Rom

    C’est la loi des marchés et des reglementations. Il faut baisser les rejets des marques, et c’est pour cette raison qu’Aston a sorti la Cygnet, que Maserati, Jaguar… se sont aussi mis au diesel… Et puis les constructeurs sont désormais tous concurrents et doivent s’assurer de la rentabilité de certains modèles pour péréniser leurs marques. Mais cette rentabilité permet aussi de donner naissance à des produits purement exceptionnels: Oui Porsche fait des Cayennes, des Panameras, des diesels… Mais ces produits financent les 991 Turbo, GT3, ex-GT3 4.0…. Alors heureusement qu’ils sont là….

  3. Japman

    Certe , mais combien de temps cela va encore marcher ?
    Car c l’aura de la 911 qui fait vendre les tracteurs diesel en plus des aides gouvernemental pour l’écologie (pour combien de temps encore ?)
    Car lorsque pour la majorité Porsche sera un fabriquant de véhicules premium classique type BM , Audi … quel intérêt aurons les clients a payer plus Chère? (Objectif final de tout constructeur)
    Et pour finir avec la formidable 918 , tout n’est pas fait, des rumeurs lui prédise une diffusion plus restreinte et plus difficile que celle de la Carrera GT !
    Alors certe mauvaise vente ne rime pas avec mauvaise voiture mais égratigne l’image de marque .

  4. Rom

    Je ne suis pas sur qu’on peut faire un lien comme ça entre l’entrée de modèles diesel et de plus grande diffusion dans une gamme et le fait qu’une supercar hybrid ne s’ecoule pas bien. Je pense plutôt que cette 918 est trop technologique. Demain, si je mets 500 000 euros dans une voiture, je ne veux pas d’un tel contenu: on ne sait pas comment ça va vieillir, elle est beaucoup plus lourde que sans ce système… Enfn les objectifs de ventes non atteints sont plutôt dûs au positionnement technologique.

    On peut payer plus cher pour un constructeur juste pour une image. Demain, Porsche se positionnera toujours comme tel, puisque cette marque aura toujours un passé, une image… Et puis il suffit de regarder Range Rover si tu veux un exemple de positionnement HDG par le prix

  5. Rom

    Et la gamme Porsche ne sera jamais aussi dense qu’une marque mabda: compacte, citadine, berline moyenne…

    Moi non plus je ne suis pas fan, mais je sais juste que je n’acheterais jamais une POrsche Diesel, c’est tout. Pour le reste, je trouve ça un peu dommage mais ça ne veut pas dire que Porsche perd son identité, ses produits d’exception et son image. Elle restera toujours au dessus des premiums

Laisser un commentaire