C’est peu de dire que depuis plusieurs jours Jaguar entend renforcer son image sportive et venir chasser sur le pré carré des incontournables références allemandes. Pour le salon de New-York, la marque de Coventry a prévu dans ses cartons la présentation de la XKR-S GT encore plus tempétueuse que la XKR-S et résolument orientée pour limer la piste.

 

Pour Jaguar ce modèle le pus extrême dans la lignée R est aussi un moyen de justement marquer les vingt-cinq printemps de cette lignée R. Quid donc de cette XKR-S GT ? Homologuée pour la route, la Britannique entend davantage se faire remarquer sur la piste.

Si cette version revendique ses ambitions, elle ne les concrétise pas sur le plan mécanique puisqu’on retrouve le même V8 5,0 l compressé débitant 550 ch et 680 Nm, bloc jumelé à une boîte six auto. Certaines modifications (suspensions + aéro) permettent cependant de faire tomber le  0 à 100 km/h à 3,9 s pour un v-max bridée  à 300 km/h.

Pas de course à l’armement mécanique donc mais différentes optimisations apportées aussi bien en terme de comportement que de tenue de route (ou tenue de piste). Ainsi, direction et suspensions ont été retravaillées et recalibrées pour gagner en appui et dynamisme (nouvelles suspensions, amortisseur ajustables, et).

La gestion et l’optimisation des flux d’air ont aussi bénéficié du plus grand soin. On ne peut aussi passer à côté du kit carrosserie et éléments aéro en fibre de carbone à l’image de la lèvre avant, diffuseur, aileron, paire d’ailettes ou capot ventilé. enfin, cette XKRS-Gt est équipée de jantes de 20 pouces et se pare d’une livrée Blanc Polaris. A signaler aussi qu’elle est chaussée en Pirelli Corsa 255/35 et 305/30 ou adopte des disques céramique de 398mm et 380mm (entre avant et arrière) et respectivement six et quatre pistons.

Développé par la division ETO (les véhicules spéciaux), la XKRS-GT verra sa production limitée à seulement 30 unités, toutes dévolues au marché US. Le tarif demeure pour l’heure à la discrétion de Jaguar. Plus réactive, plus précise, plus dynamique, plus agressive et pus collector aussi, cette version ultime du coupé devrait évidemment s’arracher comme un petit pain.

 

Source et images : Jaguar.

Laisser un commentaire