Alors que le coupé 407 a déposé les armes voilà plus d’un an, le Peugeot RCZ a aujourd’hui atteint un joli rythme de croisière. De quoi peut-être lui autoriser quelques déclinaisons après 3 ans de service.

On attend tout d’abord impatiemment le RCZ R, qui devrait débarquer fin 2013 avec près de 260 ch. Mais autre proposition intéressante signée ici Magna Steyr : un RCZ toujours pourvu de ses montants, mais également d’un pavillon en toile. Ce dernier se voit parsemé de lamelles en plastique transparent, et se replie en chiffonnade (un peu à l’image d’une DS3 Cabrio) en seulement 12 secondes. Les lamelles rigides étant réparties sur l’ensemble de la toile, la lumière peut ainsi envahir l’habitacle en permanence.
À perdre son pavillon bosselé, le coupé ne renonce donc en rien au style et en gagnerait presque. Seulement, l’absence de pare-brise arrière à proprement dit pose la question de la rétrovision, même capoté. Et si un semblant de double bossage reste présent grâce au découpage judicieux de la toile et des lamelles, l’habitabilité arrière reste quant à elle très limitée.

Ce RCZ View Top imaginé par Magna Steyr (qui assemble déjà le coupé) demeure toutefois un concept. Peugeot et le sous-traitant autrichien attendent les retours du public à son sujet. Aucun d’entre eux ne nous a toutefois donné aucun feedback pour le moment. Sachez enfin qu’un tel système proposé en série imposerait un surcoût de 2 500 €. Votre avis ?


4 Réponses

  1. Rom

    Si le RCZ était une véritable sportive, on pourrait être un peu plus mitigé, mais là c’est une traction, moteur avant, surtout distribuée en diesel alors OUI à cette déclinaison Cab !!

  2. DEBIL

    Non la franchement c’est moche, la toile façon DS3 sa lui va pas, je préfère un toit rigide rétractable du Type 599 Superamérica basculant ou Type CRX escamotable. Même si cela a un côut élever en conception.

Laisser un commentaire