Déjà utilisé en Formule 1, le KERS (récupérateur d’énergie cinétique) débarquait sur la Ferrari 599, le laboratoire technologique roulant de la marque, avant de profiter du salon de Genève 2010 pour être révélé sur le démonstrateur 599 Hy-Kers. A l’occasion du salon de Pékin, Ferrari en dévoile le dernier contenu avec, désormais, une voie ouverte à sa plus que probable implantation sur la prochaine supercar de la marque et donc l’héritière de l’Enzo.En parallèle à la présentation de la F12berlinetta dans les allées du salon de Pékin, le constructeur au cheval cabré livre des informations importantes quant à la dernière évolution de la technologie Hy-Kers.

Concrètement ? Le groupe motopropulseur  se compose d’un bloc 12 cylindres et boîte F1 à double embrayage couplé à un moteur électrique. Et à l’avant du V12 on retrouve un autre petit moteur électrique. L’objectif de cette configuration est de créer une voiture de sport qui, grâce à l’architecture hybride, augmente la puissance tout en revendiquant des niveaux d’émissions plus contenus.

Ferrari évoque une consommation en réduction de 40 %. Au cours du freinage, le moteur électrique fonctionne en tant que générateur,ce  en utilisant l’énergie cinétique du couple négatif pour recharger les batteries. Ferrari ne livre malheureusement pas une seule donnée sur les différents niveaux de puissance.

En résumé donc, la remplaçante de l’Enzo combinera son V12 en position centrale arrière avec deux moteurs électriques. Reste à attendre le lever de voile sur la supercar, la fameuse F70, avec tous les chiffres complémentaires.

Source : Ferrari.

3 Réponses

  1. gmax

    esperons que ferrari ne concretisera pas cette essai,autrement dit,esperons que la marque ne sacrifiera pas sa noblesse sur l’hotel de l’ecologie…comme Lamborghini en développant un v12 atmo digne de ce nom!!!!!!

  2. Japman

    Je ne partage pas cette inquiétude !
    Car je fai une confiance (presque) aveugle à Ferrari pour que ce système de kers sublime le V12 et transcende les performances de la voiture.
    C ça la véritable intelligence à mes yeux, faire d’une contrainte (la réduction des émissions) un avantage !
    Nos chères constructeurs plus généralistes peuvent s’en inspirés (comme BM l’a déjà un peut fait).

Laisser un commentaire