Ah, dure filiation… Depuis que Peugeot a commencé à communiquer sur la nouvelle 208, sa citadine cœur de gamme, la marque a régulièrement évoqué le passé et, sans trop la nommer implicitement, fait allusion à son illustre aïeule 205. Oui, la nouvelle citadine du constructeur au Lion gagne en compacité et voit son poids réduit. Si les versions diesel de la 208 nous laissent de marbre, la version GTi Concept appelée à se dévoiler dans les allées du salon de Genève mérite sa place dans nos colonnes. Et dans le cœur des GTistses, les youngtimers pour lesquels il n’a existé, existe et existera qu’une vraie Peugeot GTi, la mythique 205 ?

Davantage show car que concept sur la forme, cette 208 Peugeot 208 GTi Concept entend donc titiller la corde sensible, rappeler des souvenirs, faire remonter du passé une glorieuse époque où dans le civil comme en compétition sa devancière 205 avait réussi à s’imposer comme le nec plus ultra, une bombe joueuse avec un poids inférieur à la tonne pour une puissance allant jusqu’à 130 ch. Las, les temps ont changé. Le minimalisme a disparu. La 205 s’est embourgeoisée sous les traits de cette 208 GTi dont le seul habitacle, certes agréable, ne transpire pas un sentiment dépouillé plus enclin à se conjuguer à la mode sport.

Pourtant Peugeot dévoile un concept qui attire l’œil. Sous sa livrée rouge caractéristique, la 208 GTi Concept adopte une double canule d’échappement chromée, des voies élargies de 36 mm (certes ce ne sont pas encore les hanches de la 205), une calandre particulière version damier, nouveaux boucliers, lame, le logo GTi sur les custodes (toute allusion à la 205…), coques de rétro, éclairage LEDs, etc. L’habitacle est donc plus cossu et bourgeois que feue sa devancière entre présence de cuir Nappa, surpiqures ou cerclage de compteurs et force inserts en alu. On note aussi du spécifique avec la présence des badges, etc.

Et pour se mouvoir, pas de révolution. On pioche. Ainsi on retrouve le 1.6 THP de 200 ch (Peugeot RCZ), moteur partagé avec la cousine Citroën DS3 R mais aussi Mini Cooper JCW. On sait que ce bloc est couplé à une boîte manuelle 6. Quant aux performances envisagées, mystère. La GTi Concept hérite de quatre disques de freins de 302 mm à l’avant et 249 mm sur l’essieu arrière. Avec un châssis bien réglé et joueur, l’éprouvé 1.6 THP de 200 canassons et ses appendices là, le concept devrait séduire et rapidement sortir en modèle de série et alors chasser sur les terres de la Clio RS, une référence. Vite oubliée la 207 RC n’avait pas répondu aux attentes. La 308 GTi avait galvaudé le mythique blason. A la 208 GTi d’essayer de faire revivre le mythe. Pas une sinécure. Non, vraiment pas.

Source : Peugeot.

Laisser un commentaire