Moins radicale, dure et pure que les Exige et Elise, l’Evora était lancée il y a maintenant trois ans avec l’ambition pour Lotus de draguer plus loin que sa clientèle traditionnelle. Histoire de continuer à surfer sur la carrière de sa GT, la firme d’Hethel décidait aussi de la passer en mode automatique sous la version IPS alias l’acronyme d’Intelligent Precision Shift…Proposée avec différents modes de conduite comme Normal ou Sport, la transmission IPS, d’origine Toyota, se veut donc une alternative aux traditionnelles boîtes automatiques, un rappel aussi dans la large  histoire de Lotus si on se remémore l’Excel automatique dans le milieu des années 1980.

A l’époque, cette alternative n’avait pas marqué les esprits au point de voir Lotus abandonner cette option durant près de trente ans. Mais sur le marché US ou encore le large débouché asiatique, une boîte auto prend tout son sens. Mais à voir sur le fond comment Sir Colin Chapman aurait interprété la chose…

Mais je suis sûr que nombre d’entre vous seraient ravis de jouir de cette GT et de son châssis efficace même en boîte auto. Non ? Allez place à l’Evora S IPS en action là où vous vous en doutez.

[youtube id= »http://www.youtube.com/v/8uZnempaUz0?version=3&hl=fr_FR&rel=0″ width= »600″ height= »350″]

Source  : Lotus.

Laisser un commentaire