Début août, Toyota Motorsport GmbH (TMG) avait prévenu : l’entreprise visait le record du tour sur la Nordschleife pour un véhicule électrique. Un record jusqu’alors détenu par le concept Peugeot EX1. Piloté par Stéphane Caillet, ce dernier avait cette établi au printemps dernier un chrono de 9′ 1.338 ».

Pour cette mission, TMG avait armé un châssis de Radical SR8 LM de sa nouvelle technologie 100 % électrique. Dans le cas présent, elle se résume en une paire de moteurs développant un maximum d’environ 380 ch et 800 Nm. De quoi permettre en théorie aux 970 kg (sans le pilote) un 0 à 100 km/h de 3,9 sec et une vitesse de pointe de 260 km/h.

Et de quoi permettre en pratique aux 970 kg et à Jochen Krumbach de parcourir les 20,8 km de la boucle nord en 7′ 47.794 ». En bref, le chrono de la Peugeot EX1 a été pilé, vaporisé.

Ce record a une portée symbolique, technique, et commerciale. En effet, Toyota Motorsport envisage de participer au futur championnat du monde des voitures électriques (attendu pour 2013), le développement de cette technologie se révèle donc d’importance. A ce sujet, Toyota semble avoir pris quelques longueurs d’avance sur la concurrence. Les préparatifs de ce record auront donc été prolofiques en données et renseignements pour la mise au point de cette technologie électrique de compétition. Par ailleurs, Toyota jouera à l’avenir les fournisseurs de propulseurs électriques en compétition (commercialisation prévue dès 2012 de cette technologie). Un record s’avère donc toujours bon à prendre pour démontrer les performances de son produit aux potentiels futurs clients.

Mais tout de suite, place à la vidéo où bruits d’air et de roulement sont rois. RIP Vroaar… :

Laisser un commentaire