Lorsque la firme d’Ingolstadt dévoilait son coupé R8, la marque frappait très fort en allant chasser sur les terres des supercars parmi les plus pointues et prestigieuses de constructeurs 100 % HDG. Mieux Audi faisait ensuite évoluer son coupé ou en le décapsulant en Spyder ou en lui offrant toujours plus et plus d’agrément mécanique ici avec la greffe du V10 là en déclinant la série limitée GT. Fruit d’une série contenue à 333 pièces, la somptueuse GT passe aujourd’hui par les ateliers du préparateur allemand Wheelsandmore pour les quitter magnifiée…

Lors de sa présentation, la R8 GT faisait la par belle à la fameuse maxime de Colin Chapman light is right en combinant puissance à la hausse et perte de poids. Ceci se traduisait par un V10 délivrant 35 ch de plus à 560 ch pour un couple en progression de 10 Nm à 540 Nm et donc un poids réduit de 100 kg tout rond à précisément 1 525 kg.

Pour en revenir au plan mécanique, on peut également mettre en lumière que le carter sec permet d’abaisser le centre de gravité du moteur et, par là même, d’améliorer la répartition des masses et donc la manœuvrabilité. Enfin, pour notamment faire sortir du lot cette GT sur le plan esthétique, un coup d’oeil à la culasse rouge suffira à la deviner en sus des monogrammes GT sur les flancs…

Alors qu’a donc prévu de beau Wheelsandmore ? Et bien sur le plan mécanique, la puissance grimpe encore pour s’établir à 610 ch et 585 Nm. De quoi logiquement faire encore progresser les performances du super coupé avec un 0 à 100 km/h plié en 3,3 s soit trois dixièmes de mieux que la R8 GT de série mais aussi six dixièmes de mieux que la R8 V10 ! La vitesse de pointe gagne aussi à 335 km/h contre 320 km/h pour la R8 GT et 316 km/h pour la R8 V10. De quoi donc prendre les commandes d’un missile de distraction massive.

Ce tempérament mécanique supplémentaire s’accompagne d’un nouveau système d’échappement plus léger de 40 %, de jantes de 20 pouces et d’un choix de gommes Continental Sport Contact de 245/30 et 295/25.

Un système nose lift permet de jouer sur la hauteur de la garde au sol et de l’augmenter si besoin (jusqu’à 40 mm) en appuyant sur un bouton situé sur la console centrale. Pour résumer, on voit finalement mal comment trouver quelque chose de négatif à cette préparation laquelle s’offre le luxe de ne pas toucher aux lignes originelles de la R8 GT…

Laisser un commentaire