C’était en 1995 que McLaren participait à une course d’endurance de 24 heures pour la dernière fois. Il s’agissait de l’épreuve mancelle à laquelle participait la célèbre McLaren F1 GTR. De retour en 2011, c’est la MP4-12C GT3 qui courra le week-end prochain aux 24 Heures de Spa-Francorchamps (30 et 31 juillet). Un moyen imparable pour tester l’efficacité de la compétitrice.

On a déjà pu constater que sur route, la 12C fait preuve d’une efficacité et d’une célérité époustouflantes. Sur piste, on peut évidemment s’attendre à un constat similaire – McLaren vient rarement sifflotant sur circuit pour y faire de la figuration. Et ici, peu importe si les sensations relevées au volant sont en retrait face à celles procurées par une Ferrari 458 Italia GT3. Seuls le chrono et la position à l’arrivée auront leur importance.

La participation d’un trio de 12C GT3 aux 24H de Spa fait partie du programme de développement de l’auto. Celui-ci va s’étaler tout au long de 2011, l’année test. Ceci en vue d’engager dès 2012 une vingtaine d’autos pour de bon, pour la gagne, via différents teams privés. Ce week-end, 10 pilotes se partageront les 3 voitures engagées en Belgique ; 2 en catégorie Pro-Cup (n°58 et 59), 1 en catégorie Pro-Am Cup (n°60).

Ci-dessous, découvrez à quoi ressemble une MP4-12C GT3 depuis le cockpit. Exit le volant du modèle de série. Il fait place à un petit modèle inspiré de celui de la monoplace  McLaren des années passées. Celui-ci intègre une multitude de réglages châssis (freins, suspension) ainsi que les palettes de l’inédite boîte séquentielle Ricardo (l’unité à double embrayage et sept rapports Graziano du modèle de route n’est plus valable ici).

Laisser un commentaire