Alors que la version cabriolet de la Bugatti Veyron tarde à séduire les clients et que la marque n’arrive pas à atteindre les objectifs fixés au départ, tout est bon pour réussir à titiller les désirs ultimes de la riche clientèle. Et là, Bugatti frappe fort. Très fort. La firme de Molsheim s’associe alors avec la Manufacture royale de porcelaine de Berlin pour mettre en lumière l’unique, splendide, unique et exclusive Veyron Grand Sport L’Or Blanc, une pièce d’orfèvrerie mécanique qui coûte la bagatelle de 1,65 million d’euros.

Comment en une seule phrase résumer cette version paroxystique de la Veyron Grand Sport ? Et bien nous aurons juste à cœur de souligner qu’il s’agit de la première automobile au monde à être équipée au niveau de la carrosserie comme de l’habitacle d’éléments en porcelaine, oui en porcelaine !

Après avoir préparé le véhicule en le couvrant partiellement de films adhésifs, les doigts de fée sont passées à un travail encore plus minutieux et ciselé. Durant quelques trois semaines, le dessin des lignes apposées est remplacé, millimètre par millimètre, à la main par une peinture d’un bleu soutenu et l’ensemble du véhicule est doté de cinq couches de vernis.

Si sur sa partie inférieure, les lignes bleues prennent le pas sur les espaces blancs, le rapport s’inverse au fur et à mesure que l’on approche du toit où un blanc éclatant domine allègrement. Douze éléments en porcelaine d’une finesse extrême, réalisés par la manufacture berlinoise, parachèvent le caractère artistique en magnifiant sa beauté tout bonnement incroyable. Quel mélange : du blanc, du bleu, une fausse impression d’aluminium poli et de la porcelaine, le mix ultime ?!

Et la porcelaine ? Et bien, l’art dans toute sa splendeur prend une nouvelle dimension comme à l’extérieur le dévoilent les inserts destinés aux enjoliveurs des jantes comme aux bouchons du réservoir et d’huile tout comme le légendaire emblème EB. A bord ? Outre les inserts en porcelaine signés situés au niveau du tunnel central, une incrustation en porcelaine remarquable se trouve sur la cloison arrière, entre les deux sièges. Mais luxe et raffinement vont encore plus loin. Rien n’est trop beau et ultime quand on découvre une coupelle diamantée en porcelaine au niveau de la console centrale….

« De la porcelaine dans une voiture et qui plus est dans la décapotable la plus rapide du monde, cela peut sembler de prime abord une idée bizarre mais c‘est justement là ce qui caractérise la marque : ne pas reculer devant les idées les plus absurdes, mais accepter les défis et les réaliser en privilégiant la qualité et l‘esthétique. Nous sommes là tout à fait dans la tradition d‘Ettore Bugatti, qui a toujours aimé expérimenter de nouveaux matériaux« , commente à sa manière Stefan Brungs, Directeur Général de Bugatti.

Pièce unique la Veyron Grand Sport L’Or Blanc vaut 1,65 million d’euros. Notons que les deux partenaires envisagent de poursuivre leur collaboration. Ci-dessous de nombreuses photos supplémentaires pour apprécier cette version. Too much ou tout simplement hors du commun, les lecteurs ont la parole.

7 Réponses

Laisser un commentaire