Décidément depuis des mois, BMW et son département Motorsport n’ont cesse de nous faire plaisir et de contenter les amoureux des productions puissantes au sein de la gamme à l’hélice ! A l’occasion du festival M du côté du Nürburgring, les amateurs vont pouvoir découvrir  la nouvelle BMW M3 CRT (E90), version berline de la M3 Coupé GTS (E92). En reprenant un titre de Silmarils, nous sommes d’accord : en effet, « il va y a voir du sport« .

Une berline M3 cuisinée aux petits oignons pour contenter une poignée de clients (67 unités seulement !) ? Oui, voici donc la nouvelle BMW M3 CRT, CTR comme Carbon Racing Technology. En résumé, la belle allemande reprend à son compte le savoir-faire de la marque dans l’intégration de plastique à renfort de fibre de carbone afin de chasser les kilos superflus et s’offrir une petite cure sur la balance.

Ici, l’auto perd justement 45 kg et même 70 kg à niveau égal d’équipements. Cette perte de poids (pour une pesée à 1 580 kg) s’accompagne en outre d’une hausse de la puissance. Ici le V8 expulse 450 ch soit donc un rapport poids/puissance de 3,5 kg/ch.

Ainsi animée cette M3 CRT demande seulement 4,4 s pour abattre le 0 à 100 km/h et pointe à 290 km/h en vitesse de pointe bridée par l’électronique. On apprend aussi que BMW a monté des disques de freins en acier de 378 x 32 mm et 380 x 28 mm pincés par des étriers six pistons.

A noter aussi des suspensions recalibrées et une monte en 245/35 à l’avant et 265/35 à l’arrière pour encaisser la hausse de performances et coller efficacement au pavé.

D’autres spécificités ? Oui comme deux baquets carbone, une ligne d’échappement en titane léger, deux sièges arrière individuels revus ou la seule présence de la boîte DKG à double embrayage. Plus ultime, cette M3 CRT ne trahit pas aux équipements avec le pack Park Distance Control (avant et arrière), système complet de navigation ou sono MW Individual High End. Pour l’heure, elle se dévoile juste dans cette livrée argent polaire mariée à des touches éparses de rouge Melbourne. Une combinaison assez chatoyante !

On l’aura compris, la philosophie plus extrême de la GTS n’est pas reprise ici pour une berline certes plus performante, puissante et légère mais conçue pour un usage quotidien plutôt plaisant. Nul doute que les 67 pièces devraiuent très rapidement être prises d’assaut à un tarif avoisinant les 130 000 euros en Allemagne. A voir qui sait dans un prochain comparo’ avec, tiens par exemple, la future RS4 et la Mercedes C63 AMG Black Series ?!

[youtube id= »http://www.youtube.com/v/Op96Pz4OrYw?version=3&hl=fr_FR » width= »600″ height= »350″]

 

 

3 Réponses

Laisser un commentaire