Première réalisation de cette nouvelle ère annoncée par Lotus lors du Mondial de Paris 2010, l’Esprit du XIème siècle aura droit à un bloc V8 maison. Quelques renseignements à son propos viennent d’être dévoilés.

Danny Bahar a récemment suggéré que la nouvelle Esprit attendue pour 2013 (à Genève) dépassera non seulement la MP4-12C, mais également la 458 Italia en termes de sensations. Égale à lui-même, l’homme est ambitieux. En position centrale arrière de la bête ne se trouvera aucun V8 Toyota, un temps discuté, mais un bloc made in Lotus plus compact (de 40 % grâce notamment à une lubrification par carter sec) et plus léger (de 80 kg, toujours selon Lotus). Ce moteur V8 de 4.8 litres de cylindrée est actuellement en phase de conception, et devrait prendre vie pour la première fois à la mi-août 2011. On devrait ainsi découvrir de premiers prototypes roulants d’ici la fin de cette année, début d’un long stade de développement qui devrait se terminer juste avant mars 2013 et son Salon de Genève.


Il est question de rivaliser avec les deux concurrentes précitées. Le V8 devrait atteindre 570 ch dans sa configuration de base, et tourner jusqu’à plus de 9 000 tr/min. Est également prévue une version baptisée R de cette nouvelle Esprit, qui culminera elle à 620 ch. Accouplée au V8 atmosphérique se trouvera une transmission à double embrayage et 7 rapports. Basée sur une structure en aluminium, l’Esprit vise selon Lotus une masse de 1 460 kg – un peu moins qu’une 458 Italia et passablement loin du light. Voilà peut-être pourquoi Lotus évoque déjà l’apparition en plus d’un modèle R, d’une version de type ‘Superleggera’ de cette nouvelle Esprit. Elle reprendrait le bloc de 620 ch de la version R en lui imposant quelques mesures d’amaigrissement. Wolf Zimmermann, ingénieur en chef Lotus, a ensuite évoqué l’amortissement qui sera ici actif, ou la ligne de l’Esprit qui devrait évoluer par rapport au concept de 2010 (photos). On nous prédit un 0 à 100 km/h de 3,4 sec et 328 km/h en pointe ; des chiffres équivalents à ceux d’une 458 Italia. Le programme s’annonce donc toujours aussi alléchant, mais on n’a encore rien vu qui ne soit concept ou prévision. L’appétit comme la prudence restent présents.


À noter enfin que ce nouveau bloc est conçu par les ingénieurs Lotus comme modulaire. Nombre de ses éléments devraient donc servir de base à la conception des blocs attendus dans d’autres Lotus : V6 (Elan) ou 4-cylindres en ligne (Elise). L’Elite quant à elle (coupé-cabriolet à moteur avant) reprendra le V8 de l’Esprit avec une disposition transaxle (boîte à l’arrière). Puis finalement, l’Elan (modèle à V6 central arrière) a vraisemblablement été repoussé de quelques années pour ne pas empiéter sur les plates-bandes de l’Evora. Et l’aventure du ‘nouveau Lotus’ ne fait que commencer.

4 Réponses

  1. BoB

    Alléchant tout ça, puisse t’il réussir aussi bien que le PDG l’affirme. C’est tout le mal que je leur souhaite mais c’est pas fait à mon avis. Surtout que sortir totalement du « light is right  » cher à Chapman et au plus fondus et fanatiques de la marque risque de faire partir une partie de la clientèle.

Laisser un commentaire