Elle aura fait le bonheur des marchands de posters depuis son arrivée en 1992, mais elle était mise à la retraite durant l’été 2010. Presque deux décennies durant lesquelles la Viper connaitra deux générations, une hausse de la puissance de plus de 50 %, tout en gardant sa gueule, ses échappements latéraux ou son V10 de 8.0 litres – stricte minimum –, sans pour autant faire les yeux doux aux aides à la conduite.
Vingt ans après la sortie de sa toute première version, roadster RT/10 de 400 ch (jeunes ados des années 90 s’en souviennent), le reptile doit faire son retour. Une troisième génération qui annonce inévitablement quelques évolutions, mais devrait conserver certains de ses fondamentaux. Notamment son coeur ; le V10 de forte cylindrée pourrait en effet reprendre du service, cette fois réétudié par Fiat Powertrain pour tenter d’améliorer son triste rendement. On peut par exemple imaginer un V10 Chrysler muni du système MultiAir et d’une injection directe. Qui pourrait s’avérer tout à fait intéressant. On se rappellera d’ailleurs que la toute première version de Viper avait bénéficié de l’aide de Lamborghini dans la lourde tâche de mettre au point son V10 8.0 (tout droit tiré d’un utilitaire). Les motoristes italiens pourraient donc remettre ça, dans le cadre cette fois des liens qui unissent fortement les groupes Fiat et Chrysler.
Autre nouveauté malgré le peu d’informations encore disponibles, la nouvelle Viper aura désormais droit à un contrôle de la stabilité, afin d’en faire une auto toujours plus accessible, un monstre gentil. C’est Dodge qui diffuse cette première image du futur modèle en phase de développement, pour le moment sous les traits d’un spécimen 2010. Un mulet qui ne laisse donc rien entrevoir du design de la sportive à venir. Début 2011, Ralph Gilles, patron de Dodge, évoquait à ce sujet les lignes de la Viper attendue pour son grand retour en 2012, affirmant qu’elle s’inspirera pour son style d’« une femme nue sur la plage ». De quelle femme parle-t-on, on ne sait pas, mais on pourra penser qu’il laissait par là entendre la présence d’un double bossage bien placé, ou simplement le fait que comme ses aïeules, l’auto aura le don de capturer l’attention.
Après ce premier teasing, Dodge continuera sans doute de mettre en scène le retour de sa jeune légende. Alors, on attend la suite.

Laisser un commentaire