En commutant son V8 pour le V12 6.0 de la marque, la petite Vantage aura pris du grade. Dépassant la DB9 par les chiffres et par l’intérêt qu’on peut lui porter.
De ce constat sur route on en vient à la piste. Aston Martin annonce pour les amateurs de GT chaussées slick, que l’Aston qui courait jusqu’alors en championnat GT3, la DBRS9, sera bientôt mise à la retraite. Basée sur l’élégante routière DB9, celle apparue en 2006 laissera son box à une nouvelle compétitrice, cette fois issue de la plus courte Vantage à moteur V12. Plus courte mais toujours plus puissante, cette nouvelle GT3 gardera pour base l’architecture VH en aluminium de la Vantage, puis embarquera un V12 6.0 à carter sec dérivé du bloc de la version routière. L’auto reste en développement mais Aston vise clairement une puissance et un couple supérieurs à 600 ch et 700 Nm (contre 517 ch et 570 Nm pour le modèle routier). Des newtons à foison transmis au train arrière via une boîte Xtrac semi-automatique à palettes au volant, avec pour seul filtre un antipatinage calibré pour la piste.
Pour le reste, au vu de cette première image (ci-dessus) on perçoit l’envergure des évolutions face au modèle de série, notamment au sujet de l’aérodynamique. Côté poids enfin, Aston Martin cible un total de 1 250 kg, 430 de moins que la V12 Vantage.
La Vantage GT3 se câlera dès la saison 2012 entre les Vantage GT4 et GT2, toutes deux à moteur V8. Le premier modèle complet sera réalisé courant juillet 2011, avant un rude programme de test et développement jusqu’à l’aube de la saison prochaine. Pour finir, on notera que la Vantage GT4 a récemment inspiré Aston pour donner naissance sur circuit routier à la V8 Vantage ‘S‘.
Et donc… Vantage GT3… V12 Vantage S…

L’inspiratrice

Laisser un commentaire