Roland Gumpert poursuit sa petite entreprise. Un détour par son stand du Salon de Genève 2011 devrait d’ailleurs s’imposer dans quelques jours, puisqu’il y dévoilera son second véhicule. Une poignée de détails ainsi qu’une première image pour patienter :
Créée en 2005 (le projet Apollo débutait lui, 3 ans plus tôt), la marque Gumpert ne comptait jusqu’alors qu’un unique modèle, l’Apollo. Ultra-radicale, un peu trop sans doute pour espérer écouler des voitures par wagons entiers. Cette fois-ci, Roland s’est donc retenu, concédant quelques compromis en termes de confort et d’accueil des passagers. Afin de rendre sa nouvelle venue un chouïa plus civilisée. Toujours biplace, elle devrait tendre légèrement vers le grand tourisme. Difficile encore de juger à quel point. Cependant, Gumpert précise que la conception aura toujours comme approche l’angle des performances, une séquelle du passé sportif de son fondateur (ancien directeur de la compétition chez Audi, époque Quattro en rallye ou DTM). Bienheureuse séquelle.
On nous la décrit ainsi, la Tornante : elle sera développée autour d’une structure en acier chrome-molybdène et devrait hériter du même bloc que l’Apollo. Le V8 4.2 biturbo d’origine Audi (ancienne RS6), toujours logé en position centrale arrière, dans une version développant une puissance maxi de 700 ch ! Une boîte séquentielle à 6 rapports se chargera de livrer le couple – encore inconnu mais de l’ordre de 875 Nm dans l’Apollo – jusqu’aux seules roues arrière. Comme pour l’Apollo, on attend là encore une masse très contenue, bien que la Tornante s’annonce comme plus accueillante, spacieuse, pratique, confortable, mieux équipée, capable de longues distances. Les éléments de suspension, également issus de l’Apollo, seront d’ailleurs modifiés et réglés en vue de ce fameux confort et pour plus de compromis.
Une plus grande douceur d’utilisation que devraient suggérer les lignes plus douces de la Tornante. Le design, une tâche déléguée à l’entreprise milanaise Touring Superleggera (à qui l’on doit récemment la Bentley Flying Star). En voici une première image, plutôt prometteuse. Mais qu’on ne s’y trompe pas ; reste une conception à la Roland Gumpert, une masse qui pourrait ne pas dépasser les 1 300 kg, nombre d’éléments issus de la très radicale Apollo, et 700 ch sur le train arrière. Du grand tourisme, mais tout de même beaucoup de sport !
Présentée à Genève, la Tornante débutera normalement sa carrière commerciale en 2012.

Laisser un commentaire