Dans les années 20 et 30, celles du siècle passé, Maybach connaissait un indéniable succès comme fabricant d’automobiles au luxe littéralement extra-ordinaire, et aux tarifs tout aussi élitistes. Ressuscitée en 2002 à cause de Daimler qui possédait la marque depuis les années 60, Maybach a reparu et tenté de remettre ça ; luxe imposant et tarifs sélectifs. Mais cette fois-ci, la sauce n’aura pas pris. En réalité très, très sélectifs, avec rien à moins de 400 000 €, les tarifs auront en plus dû s’acoquiner avec une base technique presque dépassée, puisque provenant d’une ancienne Classe S. La marque avoue aujourd’hui que c’était une erreur. Avec des ventes bien loin des prévisions, l’idée de ranger à nouveau Maybach au placard pour quelques décennies aura rongé l’esprit des dirigeants de Daimler.

Mais la marque avait récemment affirmé son intention de ne pas lâcher l’affaire et de revenir à l’attaque avec de nouveaux modèles, d’ici 2013 à 2014. (On parle d’une version à empattement court, une autre à empattement long, d’un coupé à quatre portes, d’un cabriolet à empattement long, ainsi que d’un modèle hybride). Une décision qui semble encore se confirmer tandis qu’on apprend que ces futures Maybach, changement de stratégie, seront cette fois au moins en phase en termes de base technique si ce n’est en avance côté technologique. Ces différents modèles prévus à partir de 2013/2014 seraient en effet conçus autour de la plate-forme de la future Classe S, attendue elle pour 2013, et munis de technologies embarquées de pointe. Seulement d’ici là, Maybach va devoir encore traîner son retard technique, un boulet qui ne fait que s’alourdir au fil des ans. Pendant que Bentley ou Rolls-Royce évoluent plus en phase avec leur temps pour des tarifs moins douloureux. Mais avec des marchés appétissants comme la Chine en ligne de mire, Daimler veut encore y croire. Cependant, vivra, vivra pas, Dieter Zetsche devrait annoncer la sentence d’ici fin 2011, confirmant ou non l’arrivée de cette nouvelle génération de limousines.

Laisser un commentaire