C’est sa tournée. La plateforme de la nouvelle Chrysler 300 va, via le rapprochement entre les groupes Fiat et Chrysler, servir de base à deux berlines de marques européennes. Quoique plus que le châssis, c’est la 300 complète qui servira de base à une nouvelle berline Lancia.
Celle-ci devrait reprendre le nom de Thema, alors qu’aucun V8 Ferrari n’est au programme. Il devrait s’agir en fait d’une Chrysler 300 rebadgée (sauf en Grande-Bretagne et en Irlande où les Lancia ne sont pas distribuées). Avec le retour d’une grande routière depuis la disparition de la Thesis, Lancia dont l’image et les ventes sont en deuil espère redorer un peu son blason (avec une Chrysler rebadgée, donc… mouais). On aurait une autre idée pour cela ! Cela dit, Lancia ne vise pas de gros volumes de vente avec un total de 10 000 à 15 000 Thema par an. Comme elle le faisait en 1984, la Thema souhaite donc replacer Lancia sur le segment du haut de gamme. On l’attend pour le Salon de Genève 2011.
D’autre part, la plateforme de la nouvelle Chrysler 300 servira de base à la future grande routière Alfa Romeo, succédant à la 166. Dans ce cas, le châssis sera tout de même retravaillé par les ingénieurs maisons, en particulier côté suspension, tandis que les moteurs devraient être adaptés suivant les marchés européens ou américains. On pourrait notamment voir arriver des associations, telles qu’un V6 Chrysler (comme le nouveau Pentastar 3.6) à technologie Multiair. Là encore, pas de V8 italien à l’horizon pour une version GTA. Par le passé, Fiat Powertrain a travaillé sur la conception d’un V8 en collaboration avec General Motors. Une motorisation destinée à l’Alfa 159 et la Saab 9-5. Mais le projet n’a jamais abouti. Autre particularité de ce modèle Alfa : Contrairement à la nouvelle Thema qui ne sera qu’une 300 rebadgée, la berline Alfa Romeo aura droit à un design bien à elle annoncé comme dynamique, avec un profil de berline-coupé, et reprenant les mimiques d’Alfa actuelles telles que la Giulietta.
L’un des atouts de cette plateforme sera son mode de transmission. Il s’agit d’un châssis propulsion (4 roues motrices en option sur la 300). La Thema 8.32 de l’époque et son train directeur en auraient eu bien besoin, avec son puissant V8 à l’avant et ses prétentions sportives. Malheureusement, ces nouvelles berlines italiennes quant à elles, n’en auront peut-être pas besoin…

 

Laisser un commentaire