Cela sentira toujours le diesel. Remplaçant la R15 Plus, la R18 a été dévoilée avant ses tout débuts prévus pour le mois de mai 2011 et les 6 Heures de Spa, en préambule de la grande épreuve des 24 Heures du Mans. Etant donné les changements de règlement ACO pour 2011 et alors que le développement de cette R18 a débuté mi-2009, les changements interviennent sur la carrosserie de l’auto, son aérodynamique ainsi que sa mécanique.
Nouveauté flagrante, l’auto n’est plus un proto découvert. Les voitures étant moins puissantes qu’auparavant sous le coup du règlement 2011, l’aérodynamique a pris une place toujours plus importante, nécessitant l’adoption d’une carrosserie fermée pour plus d’efficacité. Ce, même si Audi aurait souhaité conserver l’ancienne configuration pour des changements de pilote éclairs. On trouve également une large dérive arrière centrale longitudinale, un élément aperçu en F1 et qui fera également son apparition sur les Peugeot et Aston martin LMP1 en 2011.
Côté moteur, la R18 conserve la motorisation diesel TDI apparue chez Audi en 2006. Cependant, le règlement ACO 2011 se fait plus contraignant, obligeant Audi à opter pour un moteur de plus petite cylindrée. D’un V12 TDI 5.5 sur la R10 à un V10 5.5 TDI sur la R15, on passe ici à un V6 3.7 TDI sous le capot arrière de la R18.
On pourra noter aussi la présence de deux rampes de LED impressionnantes à l’avant, celle de gauche laissant apparaître un ‘1’, position au classement d’arrivée qu’Audi visera une fois encore pour l’édition 2011 des 24 Heures du Mans après sa victoire en 2010. Dans l’idée bien sûr de ramener un 10ème titre du Mans, du côté d’Ingolsdtat. Alors, Audi partirait en quête, aller chercher les 16 titres de Porsche, constructeur le plus titré au Mans. Au sein du groupe VW ou sur piste, Audi et Porsche ont vocation à se défier.





Laisser un commentaire