Renault a dévoilé la Mégane RS qui n’aura jamais peur de salir sa jolie robe étant donné sa destinée : les épreuves de rallye. Après avoir fait une première apparition au Rallye du Var 2010, la Mégane RS N4 développée pour le rallye asphalte verra le jour lors de la saison 2011. Une auto proche du modèle de série qui connaît cependant quelques modifications.
Tout d’abord son châssis. Il conserve le train directeur à pivots découplés mais intègre aux quatre coins de l’auto de nouveaux combinés ressort-amortisseur signés du spécialiste Ölhins. Les amortisseurs seront alors réglables en compression (basses et hautes vitesses) et détente. Un moyen pour les équipes privées de régler le châssis au tracé de chaque épreuve, en plus de la possibilité d’ajuster l’antiroulis ou de choisir les gommes. Mais le gros du travail reviendra au pilote et son coéquipier, celui de gauche ayant sous sa fine semelle un 4-cylindres 2.0 turbo revu pour l’occasion. De 250 ch et 340 Nm et grâce à un travail sur l’électronique, Renault Sport Technologies annonce désormais près de 270 ch et un couple étonnant, plus de 450 Nm. Ceux-là débarqueront sur le train avant via une boîte spécifique à crabot et cinq rapports en H. Au bout de la chaîne de transmission on trouve des jantes de 18’’, suffisamment volumineuses pour laisser place à des disques de 355 mm à l’avant et étriers quatre pistons. Etant donné le règlement, la N4 ressemble extérieurement à n’importe quelle Mégane RS, hormis ses roues spécifiques et sa trappe de toit. On est bien loin des muscles d’une Mégane Trophy.
Bien sûr, l’auto est dépouillée et renforcée d’un arceau cage, les passagers étant calés dans deux baquets Sabelt adéquats grâce à un harnais six points. Vous retrouverez tous les détails de l’auto et nos impressions dans le n°56 d’evo.

Laisser un commentaire