Le concept présenté au Mondial de Paris 2010 faisant la part belle à la fibre de carbone a connu un grand succès, notamment auprès de certains passionnés aux poches bien remplies. On l’a déjà évoqué. Etant donné cet engouement Sant’Agata pourrait envisager une production limitée de la Sesto Elemento.
Stephan Winkelmann, patron de Lamborghini l’a d’ailleurs confirmé. L’auto est en ce moment soumise à des tests grandeur nature et, si les résultats s’avèrent satisfaisants – dignes des attentes de la marque –, alors une production de quelques exemplaires pourrait effectivement être lancée. On évoque une production d’une vingtaine d’unités, à l’image de celle du coupé Reventon. En revanche, son prix devrait être plus délirant encore, avec une note pouvant dépasser les 2 M€.
Et alors que la Reventon avait elle droit de parcourir le circuit routier, la Sesto pourrait quant à elle être limitée au circuit tout court… A l’image d’une Zonda R, caractéristiques de pure pistarde en moins. Un usage donc très limité pour une auto qui ne sera pas une compétitrice, ni un dérivé de compétitrice mais une supercar, toutefois interdite sur la route… Après tout, si certains sont prêts à se délester de plusieurs millions pour ça.
Winkelmann explique cette difficulté à homologuer un tel modèle par, notamment, les complications dues à l’architecture de l’habitacle et les problèmes pour y installer des airbags par exemple.
La Sesto Elemento – 570 ch pour 999 kg annoncés – pourrait donc quitter la moquette des podiums pour s’époumoner au grand air. C’est tout ce qu’on lui souhaite. Décevant tout de même de ne pas pouvoir l’imaginer sur de jolies routes.

Laisser un commentaire