Si l’on conserve un certain intérêt pour la marque Subaru, ça n’est pas pour son œuvre artistique. Ses modèles, et en particulier l’Impreza – et en particulier ces derniers temps – sont là pour le rappeler. Conscient que la chose esthétique à son importance, Subaru présente aujourd’hui un concept qui pourra laisser penser que la force du design de la marque se trouve désormais sur une pente ascendante.
Subaru avait passé son tour au Mondial de Paris 2010, pour mieux se présenter au Salon de Los Angeles quelques semaines plus tard. C’est effectivement moins loin, mais surtout le rendez-vous du design, parfait pour y dévoiler un concept annonçant l’avenir stylistique de la marque (comme le fait également la Mazda Shinari). Précisément, ce concept Subaru annonce l’avenir esthétique d’un modèle, une berline globale, parfois redoutable, l’Impreza.

La firme japonaise le décrit comme une étude de style préfigurant la future berline compacte. Un concept qui arbore une face avant retravaillée, une poupe totalement inédite, des ailes très marquées ainsi qu’un profil affûté. Ainsi, Subaru le voit comme ayant un style de coupé quatre portes. Cette carrosserie a été longuement étudiée en soufflerie dans l’intention de diminuer Cx et traînée, tout cela en vue de limiter les consommations. Les rétroviseurs extérieurs sont d’ailleurs absents, laissant place à de petites caméras. La longueur totale atteint 4,52 m pour une largeur d’1,82 m et une hauteur d’1,43 m, l’empattement étant lui de 2,64 m (contre 4,42/1,79/1,48 m et 2,62 m dans le cas de l’actuelle Impreza WRX STI 5 portes).
Voulu comme une berline aux allures de coupé, ce concept Impreza est conçu pour accueillir quatre personnes au cœur d’un habitacle généreux, dixit Subaru. Tandis que sous le capot, point de motorisation hybride, mais un 4-cyl à plat 2.0 de nouvelle génération, preuve que la marque n’envisage aucun renoncement au thermique. Un bloc cependant couplé à une peu sportive transmission CVT à variation continue. Baptisée Lineartronic, elle est censée représenter avec le nouveau 2.0 à plat, la future génération de groupe motopropulseur Subaru. Toutefois, les modèles les plus sportifs continueront probablement d’accueillir une plus classique boîte manuelle. Bien évidemment, ce concept embarque une transmission intégrale, spécialité de la marque.
L’avenir de Subaru, et particulièrement celui de l’Impreza, s’annonce donc intéressant, bien plus captivant pour les mirettes. Espérons que ce ne soit pas un leurre pour nous fourguer une berline lourde et placide. Méfiance donc, mais un concept plutôt séduisant ?

Laisser un commentaire