Séduisant modèle néo-rétro, le coupé Camaro se décline. Il aura maintenant sa version cabriolet, dévoilée juste avant l’ouverture des portes du Salon de Los Angeles 2010. La belle a cependant connu quelques tourments. Tout comme le coupé dans sa version la plus féroce (Z28, bad girl en développement), son arrivée fut retardée. On a même pensé qu’elle ne viendrait jamais. La voici finalement, déclinée à la manière du coupé Camaro : d’un modèle à moteur V6 et injection directe de 312 ch et 370 Nm, à la SS et son V8 6.2 produisant jusqu’à 426 ch. Une boîte manuelle à six rapports étant fournie de série, la transmission automatique reste sans surprise disponible en option. Précision tout de même, s’agissant du modèle V8. Il existe deux blocs 8-cylindres pour la SS. L’un est associé à la transmission automatique (le L99, offrant 400 ch et 556 Nm). L’autre bloc V8 s’avère quant à lui disponible uniquement si on fait le choix de la transmission manuelle. C’est alors le LS3 similaire à celui de la Corvette et développant 426 ch et 569 Nm qui loge sous le capot. Cruiser donc, mais pas seulement…
Pour abriter ses passagers – jusqu’à quatre officiellement –, le cabriolet utilise une capote en toile repliable automatiquement en 20 secondes environ. La caisse a dû être renforcée en quatre endroits ‘stratégiques’ tandis que la suspension reste exactement la même que celle du coupé. Chevrolet annonce d’ailleurs une rigidité en torsion supérieure à celle d’un cabriolet Série 3, cependant un peu plus léger.
Ce musculeux, imposant et puissant cabriolet sera disponible dès février 2011 aux Etats-Unis. Croisons les doigts pour que, comme le coupé que l’on attend, il puisse un jour débarquer officiellement chez nous. Au nom de l’exotisme – plus que du dynamisme.

Laisser un commentaire