Le Salon parisien accueillera quelques surprises. L’une d’entre elles sera française et a été dévoilée quelques jours en avance. Un prototype qui mérite que l’on s’y intéresse. L’auto se veut une 2+2 et pourra rouler uniquement grâce à la fée électricité ou bien, la fée étant moyennement autonome, en mode hybride. Dans ce cas, un petit moteur thermique pourra non pas directement générer le mouvement de l’auto mais recharger les batteries de celle-ci. Tout à la manière d’une Fisker Karma. Et comme elle, les lignes de la Furtive-eGT ne sont pas vilaines, prenant inspiration chez Aston Martin notamment.
Sous cette carrosserie longue de 4,50 m se cachent donc deux moteurs électriques produisant chacun 170 ch. Exagon Motors annonce alors un 0 à 100 km/h de seulement 3,5 sec et une vitesse de pointe de 250 km/h, sans que l’on connaisse le poids de l’ensemble. Des performances de haut niveau et un savoir-faire qui proviendront de l’expérience d’Exagon Motors, associé à Exagon Engineering. Une entreprise d’étude, de construction et d’exploitation de véhicules dans le domaine du sport automobile. Le team français a d’ailleurs participé à de nombreux et divers championnats ; VdeV, GT FIA, Trophée Andros, RallyCross, Seat Leon Eurocup, WTCC… Elle a également développé une de ces Andros Car électriques de 122 ch pour 800 kg, d’où l’intérêt pour cette technologie. Pour concevoir cette Furtive-eGT l’entreprise française a également reçu le soutien d’entreprises telles Siemens Corporate Technology, Saft ou Michelin pour respectivement : les moteurs électriques, les batteries ou les pneumatiques.
Question autonomie, Exagon annonce un trèèès optimiste 400 km en mode tout électrique. Cela parait effectivement encore assez peu réaliste de nos jours à moins peut-être de rouler 400 km à très faible allure et dans des conditions optimales. En revanche l’autonomie pourrait s’étendre à 800 km à l’aide du petit bloc thermique ; plus rationnel. Mais on retiendra le 0 à 100 particulièrement vigoureux.
Exagon Motors présentera cet intéressant coupé 2+2 au Mondial 2010, une mise en production étant prévue avant la fin 2012. Sincèrement, on ne peut que le souhaiter à nos compatriotes hexagonaux.

Laisser un commentaire